Syrie - Q&R - Extraits du point de presse du 31 mai 2017

Q - Selon la France est-ce qu’une transition démocratique pour résoudre la crise syrienne peut laisser la possibilité que Bashar al-Assad se présente à des nouvelles élections présidentielles ?

R - Comme l’a rappelé hier Jean-Yves Le Drian à l’issue de son point de presse conjoint avec Staffan de Mistura, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Syrie, le cadre de la transition démocratique négociée a été défini dans le communiqué de Genève du 30 juin 2012 et dans la résolution 2254 du conseil de sécurité des Nations unies.

Q - Pensez-vous que les négociations sur la Syrie à Genève peuvent être considérées inclusives sans la participation du PYD/YPG que la coalition anti-Daech soutient militairement ?

R - La France soutient pleinement la médiation des Nations unies conduite par Staffan de Mistura, que Jean-Yves Le Drian a reçu hier, dans le cadre fixé par la résolution 2254 du conseil de sécurité.

Cette résolution réaffirme notamment que « le seul moyen de régler durablement la crise syrienne est un processus politique ouvert, conduit par les Syriens, répondant aux aspirations légitimes du peuple syrien et mené dans la perspective de l’application intégrale des dispositions du communiqué de Genève du 30 juin 2012 ».

Informations complémentaires

PLAN DU SITE