Syrie - Q&R - Extrait du point de presse (14 novembre 2017)

Q – Une frappe dans la ville d’Atarab aurait tué au moins 29 personnes hier, l’enquête sur les armes chimiques pourrait ne pas être reconduite demain et l’ONU estime que 400 000 civils sont menacés d’une totale catastrophe dans les enclaves rebelles de la Ghouta orientale. Sentez-vous que les grandes lignes françaises sur ce dossier ont produit des résultats concrets ?


R – La France condamne les bombardements effectués le 13 novembre à Antareb, qui ont causé la mort de plusieurs dizaines de civils. Nous appelons les alliés du régime de Damas à tout mettre en œuvre pour faire cesser ces attaques inacceptables et parvenir à une cessation définitive des hostilités.

Sur le dossier chimique, nous poursuivons nos discussions au conseil de sécurité en vue de renouveler le mandat du mécanisme d’enquête conjoint des Nations unies et de l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (JIM). Le JIM a effectué un travail d’enquête remarquable. Il est indispensable que son mandat soit prolongé pour qu’il continue à jouer son rôle de dissuasion, à protéger le régime de non-prolifération et à établir la vérité sur les attaques chimiques en Syrie.

L’acheminement de l’aide humanitaire de façon sûre, complète, inconditionnelle et sans entrave à l’ensemble des populations civiles dans le besoin est une nécessité absolue. Il fait l’objet de la plus grande exigence dans les discussions que nous avons avec nos partenaires, notamment russes. Les livraisons qui ont pu avoir lieu sont clairement insuffisantes.

Tous ces éléments confirment l’urgence de parvenir à une solution politique, qui seule permettra de mettre un terme au conflit. La France poursuit ses efforts en ce sens auprès de ses partenaires et au sein des instances internationales. Les négociations de Genève, qui reprendront à la fin du mois, doivent être l’occasion pour les parties d’avancer de façon constructive, dans le cadre du communiqué de Genève et de la résolution 2254 du conseil de sécurité qui est la feuille de route agréée par la communauté internationale.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE