Conférence de l’opposition syrienne à Riyad (27 novembre 2017)

La France salue le rapprochement opéré lors de la conférence accueillie à Riyad par l’Arabie saoudite entre les plateformes de l’opposition syrienne. Elle adresse ses félicitations à Nasser Hariri, président de la nouvelle délégation de négociation, à qui il reviendra de conduire les négociations de Genève pour le compte de l’opposition.

Cette restructuration de l’opposition, sur une base unifiée, crédible et pragmatique crée les conditions d’un progrès à Genève.

Il revient désormais à la délégation du régime de s’engager de bonne foi dans la prochaine session des discussions.

Q - Considérez-vous que les zones de désescalade en Syrie sont crédibles quand vous voyez l’offensive dans la Ghouta orientale ?

R- Les zones de désescalade ont contribué à une baisse du niveau général des violences. Elles sont cependant mises en œuvre de manière très inégale et les violations constatées ces derniers jours dans la Ghouta orientale, où plusieurs dizaines de civils ont été tués, sont inacceptables.

La France appelle les États garants de ces zones de sécurité à exercer pleinement leurs responsabilités et à faire cesser ces violations. L’accès inconditionnel, complet et sans entrave à l’aide humanitaire est une exigence qui s’impose à toutes les parties. Dans les zones de désescalade, il revient plus particulièrement aux États garants de s’assurer du respect de cet impératif.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE