Syrie - Q&R - Extrait du point de presse du 14 septembre 2016

Partager

Q - Est-ce que les Etats-Unis ont partagé avec vous le contenu de l’accord avec la Russie sur la Syrie ?

Q - Compte tenu de l’accord russo-américain sur la Syrie et la nécessité de le mettre en place, est-ce que vous acceptez que l’idée d’une résolution au conseil de sécurité condamnant le gouvernement syrien et l’état islamique sur l’utilisation des armes chimiques devra attendre indéfiniment ?

R - Tout au long de sa négociation, l’accord russo-américain a fait l’objet d’échanges avec les Etats-Unis et la Russie. Les contacts se poursuivent avec nos partenaires.

L’assemblée générale des Nations unies sera l’occasion de continuer la discussion et de faire le point sur la mise en œuvre de cet accord qui doit déboucher sur une cessation des hostilités, un accès humanitaire pour les populations et l’enclenchement d’un processus politique qui permette la transition prévue par la résolution 2254 du conseil de sécurité.

L’interdiction des armes chimiques est un principe fondamental. A la suite du rapport de la mission d’enquête conjointe (JIM), qui a établi les responsabilités du régime syrien et de Daech dans l’utilisation de ces armes en Syrie, les consultations se poursuivent activement avec nos partenaires pour que les responsables soient sanctionnés.

Informations complémentaires