Syrie - Q&R - Extrait du point de presse (25 août 2016)

Partager

Q - L’envoyé spécial de la Syrie auprès des nations unies Bachar Al-Jaafari a accusé aujourd’hui la France d’avoir profité de l’histoire de l’attaque chimique en Syrie afin de tirer des gains politiques et d’intervenir en Syrie. Al-Jaafari a considéré que la question de l’attaque chimique n’est qu’un mensonge pour exercer des pression sur la Syrie. Quelle est votre réaction ?

R - Le mécanisme créé par le conseil de sécurité des Nations unies vient d’établir que le régime de Damas avait utilisé des armes chimiques en 2014 et 2015 à au moins deux reprises contre la population civile.

Le ministre des affaires étrangères et du développement international a fait une déclaration ce matin à ce sujet.

Dans ce contexte, les propos que vous rapportez n’ont aucun fondement.

Informations complémentaires