La France mobilisée face à la crise syrienne : comprendre les enjeux de la réunion ministérielle du groupe des pays "affinitaires" sur la Syrie (Paris, le 10 décembre 2016)

Pourquoi une réunion à Paris maintenant ?

A Alep, une catastrophe humanitaire se produit juste sous nos yeux.

A Alep-Est, 100 000 civils, dont de nombreux enfants, sont privés de vivres et de médicaments, d’accès à l’eau potable et aux hôpitaux. Alep-Est est quotidiennement soumise à des bombardements et à des attaques d’artillerie par le régime syrien, soutenu par la Russie et l’Iran. Les hôpitaux et les écoles n’ont pas été épargnés et sont pris pour cibles.

Comme l’a rappelé Jean Marc Ayrault à plusieurs reprises, « la France ne se résignera pas. Elle reste pleinement mobilisée, avec ses partenaires »
.
C’est pourquoi la France a pris l’initiative de cette réunion ministérielle des pays affinitaires à Paris, le samedi 10 décembre.

Quels sont les objectifs de cette réunion ?

Les objectifs de la réunion sont :

  • d’examiner la situation à Alep
  • sur le plan humanitaire : d’aborder les solutions à mettre en place pour préserver les civils et assurer leur évacuation ;
  • sur le plan politique :
  • d’évoquer les conditions d’une reprise des négociations dans le cadre
    des nations unies, sur la base de la résolution 2254, votée à l’unanimité en décembre 2015.
  • de réaffirmer qu’une transition politique crédible est la seule voie possible pour la paix en Syrie et renforcer la lutte contre daech.

Qui sont les pays affinitaires et quel est leur rôle dans la résolution de la crise ?

Les pays dits "affinitaires" sont les pays qui agissent en faveur d’une transition démocratique en Syrie, qui sont convaincus que seule une solution politique permettra de sortir de la crise.

Le 10 décembre à Paris, seront présents, outre la France :

  • le Royaume-Uni,
  • les Etats-Unis,
  • l’Allemagne,
  • l’Italie,
  • l’Arabie saoudite,
  • la Turquie,
  • le Qatar,
  • les Émirats arabes unis,
  • la Jordanie
  • l’union européenne

Riyad Hijab, coordonnateur du Haut comité des négociations (HCN) participera à un segment de la réunion, ainsi que Brita Hagi Hasan, Président élu du conseil local d’Alep Est.

La dernière réunion des pays affinitaires a eu lieu à Londres, le 16 octobre. Les trois précédentes s’étaient déroulées à New York le 25 septembre, à Londres le 7 septembre, et à Paris le 9 mai.

Informations complémentaires