Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La France et la Slovénie entretiennent une relation solide. Le souvenir de l’époque des Provinces Illyriennes (Ilirske province, 1809-1813), où l’Empire napoléonien a introduit le Code civil, développé l’instruction publique et fait de la langue slovène le véhicule de l’enseignement, demeure présent. Le partenariat stratégique signé en 2011, décliné en plusieurs plans d’action triennaux, dont le renouvellement a eu lieu le 2 juillet 2019, a marqué un nouveau départ de notre relation bilatérale. Notre coopération politique, économique ou culturelle, au niveau bilatéral, européen et multilatéral, est appelée à s’intensifier dans la perspective des présidences française et slovène du Conseil de l’Union européenne en 2021-2022.

Présence française

Représentation consulaire : section consulaire de l’Ambassade de France à Ljubljana.
Communauté française en Slovénie : 682 inscrits au registre des Français établis hors de France au 31 décembre 2019
Communauté slovène en France : estimée à 20 000

Visites

M. François Hollande, alors Président de la République, était l’invité d’honneur du premier sommet de Brdo, qui s’est tenu en Slovénie le 25 juillet 2013, puis le président slovène, M. Borut Pahor, est venu à Paris les 17 et 18 avril 2014. Plus récemment, le président slovène a participé aux commémorations du 11 novembre 2018 et à l’ouverture du Forum de Paris sur la Paix. Trois visites ministérielles slovènes ont eu lieu en 2019 à Paris : Mme Nathalie Loiseau, alors ministre chargée des affaires européennes, a reçu le 24 janvier 2019 son homologue M. Dobran Božič ; le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a accueilli le 2 juillet son homologue, M. Cerar - à l’issue de leur entretien, les deux ministres ont signé le plan d’action du partenariat stratégique pour la période 2019-2022. Enfin, Mme Amélie de Montchalin, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargée des affaires européennes s’est entretenue le 15 novembre avec Mme Simona Leskovar, secrétaire d’Etat auprès du ministre slovène des affaires étrangères.

Ambassadrice de France en Slovénie : Florence Ferrari


Ambassadrice de Slovénie en France : Metka Ipavic

Relations économiques

En 2018, la France était le 5ème partenaire commercial de la Slovénie et son 8ème investisseur étranger. En 2018, les échanges commerciaux entre les deux pays ont progressé de 6,9% par rapport à 2017 et atteint 2,651 Md€ (1,018 Md€ d’exportations françaises et 1,633 Md€ d’importations slovènes). Le noyau de la présence économique française s’est constitué avant l’adhésion de la Slovénie à l’Union européenne en 2004. La filière automobile concentre près de 51 % des échanges. Les sociétés françaises disposent de 61 filiales en Slovénie dont la plupart ont rejoint le club d’affaires franco-slovène, créé en septembre 2017 et officiellement lancé en janvier 2018.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La Slovénie développe une politique culturelle ambitieuse. La France a été l’un des partenaires les plus actifs dans la célébration des grands événements qui ont marqué la vie culturelle de la Slovénie, l’année mondiale du Livre à Ljubljana en 2010-2011 et Maribor, capitale européenne de la culture en 2012.

La France est un partenaire scientifique de premier ordre de la Slovénie. Pour l’année universitaire 2018-2019, la France représente la 9ème destination des jeunes Slovènes étudiant à l’étranger (90 étudiants slovènes en France) tandis que 219 étudiants français ont choisi la Slovénie, soit le 5ème contingent d’étudiants étrangers dans le pays. Il existe 213 accords bilatéraux entre les universités slovènes et des établissements d’enseignement supérieur français. La création en décembre 2016 de France Alumni Slovénie a contribué au renforcement des échanges.

Même si la place du français dans le système éducatif a pu se trouver confortée par l’entrée de la Slovénie en 2004 dans l’Union européenne (en raison du statut de langue de travail du français au sein des institutions européennes), le français n’était étudié en 2017-2018 que par 1,1% des élèves du primaire et du collège et 2,8% des lycéens, loin derrière l’allemand.

Le mémorandum signé avec l’OIF en 2005 et reconduit depuis a permis la formation au français, langue de la diplomatie, de près de 1000 fonctionnaires slovènes. Ce programme est financé à parité par la Slovénie et l’OIF.

Mise à jour : 17.06.20

Informations complémentaires