Présentation de Singapour

Données générales

Nom officiel : République de Singapour
Nature du régime : Parlementaire monocaméral
Chef de l’Etat : M. Halimah Yacob, Présidente de la République (depuis le 13 septembre 2017)
Chef du gouvernement : M. Lee Hsien Loong, Premier ministre (depuis le 12 août 2004)
Situation économique

Données géographiques

Superficie : 717 km²
Capitale : Singapour
Langues officielles : anglais, mandarin, malais, tamoul
Langue courante : anglais
Monnaie : dollar de Singapour (SGD)
Fête nationale : 9 août

Données démographiques

Population (2016) : 5,6 M d’habitants (3,4 M citoyens, 0,5 M résidents permanents, 1,6 M non-résidents)
Densité : 7 740 h/km²
Croissance démographique (2016) : 1,3 %
Espérance de vie (2016) : 82,7 ans
Taux d’alphabétisation : 96,8 % (PNUD, 2016)
Religions (2016) :Bouddhisme (33%), Christianisme (19%), Islam (14%), Taoïsme (11%), Hindouisme (5%)
Groupes ethniques : Chinois (74%), Malais (13%), Indiens (9%)
Indice de développement humain : 0,925 (5ème, classement PNUD 2016)

Ambassade de France à Singapour : https://sg.ambafrance.org

Politique étrangère

Membre fondateur, Singapour joue un rôle actif dans l’approfondissement de l’intégration régionale de l’ASEAN, qui lui permet, malgré sa taille réduite, de promouvoir le multilatéralisme et la libéralisation des échanges sur la scène internationale, d’accroître son marché, et de renforcer la stabilité régionale. La Cité-Etat en assure la présidence en 2018 et a indiqué vouloir articuler ses actions autour de deux axes principaux : l’innovation, notamment le renforcement des fintechs dans la région, et la résilience, en améliorant la capacité de l’ASEAN à répondre aux différentes menaces transnationales. Singapour sera également coordinateur des relations UE-ASEAN à compter de juin 2018 jusqu’en 2020.

En matière de sécurité et de prévention des conflits, Singapour a été à l’origine, en 1994, du Forum Régional de l’ASEAN, l’ARF (ASEAN Regional Forum).

Singapour décline une politique étrangère cherchant à ménager l’équilibre entre la Chine (dont elle est le 1er investisseur) et les Etats-Unis, principal allié de défense, pour concilier des relations économiques solides avec la première et une relation militaire et stratégique très forte avec les seconds. La Cité-Etat cherche ainsi à se positionner comme un acteur incontournable dans la mise en œuvre de l’initiative des Nouvelles Routes de la Soie (OBOR), en particulier à travers son rôle de hub en Asie du Sud-Est. Suite au retrait des Etats-Unis du Partenariat transpacifique, Singapour s’est efforcé de soutenir l’avancée des discussions sur les autres accords de libre-échange, en particulier le RCEP. Singapour cherche également à consolider ses partenariats avec les autres puissances régionales que sont l’Inde et l’Australie.

Mise à jour : 14.06.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE