Sénégal - Soutien de la France à la lutte contre le changement climatique (6 novembre 2018)

À l’occasion de la visite de Jean-Yves Le Drian à Dakar le 6 novembre 2018, trois conventions pour accompagner le Sénégal dans sa lutte contre les effets et les causes du changement climatique ont été signées. Elles permettront des actions concrètes, comme la protection de la côte à Saint Louis soumise aux effets de l’érosion.

Ces trois conventions, signées par le directeur général de l’Agence Française de Développement Rémi Rioux, le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan Amadou Ba et le ministre de l’Environnement Mame Thierno Dieng, concrétisent l’engagement de la France dans le soutien au Sénégal pour lutter contre les effets du changement climatique.

Lutter contre les effets de l’érosion côtière à Saint-Louis et les risques d’inondation

La première convention consiste en un prêt d’un montant de 10M€ et une subvention de 6M€ pour le financement du projet de lutte à court-terme contre l’érosion côtière sur la Langue de Barbarie à Saint-Louis. Ces fonds permettront de réaliser un ouvrage de protection d’urgence de la zone. Cette convention est l’application concrète d’un engagement de la France : à l’occasion de son déplacement à Saint-Louis en février 2018, le président Emmanuel Macron avait souligné le soutien de la France au Sénégal dans ce domaine : « l’État français investira 15 millions d’euros pour poursuivre ce programme. Par l’Agence française de développement pour mettre tout le long du territoire, devant les maisons et les murs qui s’effondrent, des rochers pour protéger, venir en soutien aux familles, à celles et ceux qui parfois ont perdu leur emploi ou doivent se reloger. C’est ce plan d’urgence qui commencera dès maintenant et nous pouvons le mener en une année. ».

Une seconde convention de financement de 15 M€ a également été signée, pour un projet de gestion intégrée du risque d’inondation au Sénégal. Ce projet vise à identifier, prévenir et réduire le risque d’inondation en zones urbaines.

Soutenir le Sénégal dans ses engagements prévus par l’accord de Paris sur le Climat

À l’occasion de la visite du ministre, un protocole d’entente a été conclu entre l’Agence française de développement (AFD) et le Sénégal, pour qu’il bénéficie de la Facilité Adapt’action. Il s’agit d’un vaste programme d’appui technique destiné à accompagner le pays dans la mise en place de sa contribution déterminée au niveau national, prévue par l’Accord de Paris. Adapt’Action doit permettre à chaque État de préciser ses efforts d’adaptation au changement climatique. Le protocole signé donnera au Sénégal les moyens de mieux intégrer cette problématique dans ses politiques publiques.

Dotée de 30 millions d’euros sur une durée de quatre ans (2016-2020), Adapt’Action bénéficiera à terme à 15 pays avec une priorité donnée à l’Afrique, aux pays les moins avancés et aux petits États insulaires en développement.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE