Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Une délégation de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, conduite par le ministre de la Santé, du Bien-être et de l’Environnement, a participé à la Cop 21 qui s’est déroulée au Bourget du 30 novembre au 12 décembre 2015. Cet événement a permis de mettre en exergue notre engagement commun dans la lutte contre le réchauffement climatique. Saint-Vincent-et-les-Grenadines, comme la plupart de ses voisins dans les Caraïbes, est un des premiers pays au monde à avoir ratifié l’Accord de Paris.

La Martinique a rejoint en 2015 l’organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO) dont Saint-Vincent-et-les-Grenadines sont membre fondateur, et la Guadeloupe en 2019 au statut de membres associés, tandis que Saint-Martin était admis au statut de membre observateur.

Présence française

La France ne dispose pas d’ambassade à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, mais y est représentée par un Consul honoraire. Par ailleurs, il existe une Alliance française.

Communauté française (au 31/12/19) : 48 inscrits
Communauté vincentaise en France : 48

Visites

  • 30 novembre 2015 : le ministre de la santé, du bien-être et de l’environnement, M. Clayton BURGIN, a participé à la 21e Conférence des Parties sur le changement climatique (COP21, Le Bourget)

Relations économiques

Consultez les chiffres clés des échanges bilatéraux

Coopération culturelle, scientifique et technique

L’Alliance française à Kingstown accueille 50 étudiants.
L’essentiel de l’aide française passe désormais par le canal de l’Union européenne, notamment via le Fonds européen de développement (FED).

Le projet FSPI IFLE CARICOM (0,8 M €) porté par le service de coopération et d’action culturelle et mis en œuvre par l’Alliance française permet également de développer trois axes de coopération : linguistique, entrepreneurial et culturel.

Mise à jour : 15.06.20

Informations complémentaires