Russie - Q&R - Extrait du point de presse (26 décembre 2017)

Q - Selon le président du Conseil de la Fédération de Russie, Valentina Matvienko, la chambre haute du parlement russe a demandé à la France la permission à M.Kerimov de retourner en Russie pour exercer ses pouvoirs de sénateur, « avec l’assurance, que M. Kerimov continuera à coopérer avec les autorités chargées de l’enquête et qu’il sera à l’endroit où il devra être sous la garantie de la part de la Russie ». Quelle est votre réaction ? Les autorités françaises sont-elles prêtes à permettre à M.Kerimov de retourner en Russie sous ces conditions ?

R - M. Kerimov, représentant du Daghestan au conseil de la Fédération de Russie, a été interpellé le 20 novembre à Nice et placé en garde à vue.

Mis en examen pour blanchiment aggravé de fraude fiscale, commis en bande organisée, M.Kerimov a été libéré et placé sous contrôle judiciaire à l’issue de sa garde à vue.

Il revient à l’autorité judiciaire de poursuivre, en toute indépendance, l’instruction de cette affaire.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE