Dialogue de Trianon : renforcer les échanges entre les populations française et russe

Le Forum franco-russe des sociétés civiles « Dialogue de Trianon » est né de la rencontre entre le président de la République française, Emmanuel Macron, et le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, le 29 mai 2017 à Versailles.

Il a vocation à permettre aux sociétés française et russe de s’ouvrir l’une à l’autre dans toute leur diversité, par-delà les divergences. Il doit permettre aux Français et aux Russes, tout particulièrement les jeunes, d’échanger autour d’une thématique annuelle choisie par le Conseil de coordination du Dialogue.

Concrètement, ces échanges consistent en des rencontres entre différents acteurs de la société civile, citoyens, associations, entreprises, collectivités territoriales ou universités. L’année 2018 a été marquée par des échanges sur le thème de la ville du futur, 2019 aura pour thématique l’éducation.

Illust: Les présidents russe,, 3.1 Mo, 4848x3227
Les présidents russe, Vladimir Poutine, et français, Emmanuel Macron
© MEAE

Des plateformes numériques pour une participation citoyenne

La participation citoyenne est au cœur du Dialogue, à travers la mise en place de [plateformes numériques identiques et « en miroir », l’une française et l’autre russe.

Ces deux plateformes permettent à chaque Français et chaque Russe de consulter la liste des coopérations existantes et de les renseigner, de proposer des projets de rencontres, de s’inscrire à ces rencontres mais aussi d’échanger directement en ligne.

Le Dialogue est doté d’une gouvernance en charge de la coordination : à sa tête deux co-présidents (Anatoly Torkunov et Pierre Morel) ainsi que deux secrétaires généraux impliqués dans le fonctionnement concret du Dialogue (Alexandre Orlov et Nicolas Chibaeff). Ils sont accompagnés d’un conseil de coordination de 30 membres (15 français et 15 russes) choisis par chaque partie pour représenter sa société civile.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE