Q&R - Extrait du point de presse (6 novembre 2017)

Q - La commission électorale de République démocratique du Congo a annoncé des élections générales dans ce pays pour le 23 décembre 2018. Quelle est votre réaction ? Ce calendrier est-il trop tardif ?

R - La France rappelle l’importance que le processus électoral soit conduit dans le respect de l’esprit de consensus qui avait prévalu lors de la signature de l’accord politique du 31 décembre 2016.

Elle réitère son appel au dialogue et au rejet de tout recours à la violence ainsi que la nécessité de la mise en œuvre urgente et complète de l’accord du 31 décembre, s’agissant notamment des mesures de "décrispation" politique, nécessaires pour réunir les conditions d’élections crédibles et inclusives.

Le Conseil de sécurité des Nations unies s’est exprimé le 30 octobre par une déclaration à la presse. Il a salué l’offre faite par la Communauté de développement de l’Afrique australe, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Union africaine et l’Union européenne en vue de la constitution d’une équipe coordonnée d’experts pour appuyer la préparation des élections

Informations complémentaires

PLAN DU SITE