République centrafricaine - Attaques contre la MINUSCA (11 avril 2018)

La France est préoccupée par le regain de violences actuel à Bangui.

La France condamne avec la plus grande fermeté les attaques et violences perpétrées contre la MINUSCA et les forces de sécurité centrafricaines engagées conjointement depuis le 8 avril dans une opération visant à désarmer et arrêter des groupes criminels dans le 3ème arrondissement de Bangui.

La France présente ses condoléances aux autorités rwandaises et à la famille du soldat rwandais tué et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Elle déplore que ces violences aient entrainé des victimes au sein de la population civile.

La France réitère son plein soutien à l’action menée par la MINUSCA, qui paie ainsi un lourd tribut dans l’accomplissement de sa mission. Elle rappelle que les attaques contre les casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre et appelle à ce que les responsables soient traduits en justice.

La France appelle au calme et réitère sa demande que tous les groupes armés, à Bangui et dans le reste du pays, cessent toute forme de violence et d’activités déstabilisatrices, déposent les armes et s’engagent sans délai et sans condition dans le processus de paix..

La France réitère son soutien aux efforts des autorités centrafricaines, de l’Union africaine et des pays et organisations régionales dans le cadre de la feuille de route conjointe pour la paix et la réconciliation en RCA, adoptée le 17 juillet 2017 à Libreville.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE