République centrafricaine - Attaque contre la MINUSCA (10 juin 2018)

La France condamne avec la plus grande fermeté l’attaque perpétrée contre la MINUSCA le 10 juin dans la préfecture de la Ouaka, qui a fait un mort et un blessé grave parmi les casques bleus burundais.

Nous présentons nos condoléances à la famille du soldat burundais tué, ainsi qu’aux autorités burundaises, et souhaitons un prompt rétablissement au blessé.

La France réitère son plein soutien à l’action menée par la MINUSCA, qui paie un lourd tribut dans l’accomplissement de sa mission. Elle rappelle que les attaques contre les casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre et appelle à ce que les responsables soient traduits en justice.

Ces violences soulignent l’urgence de la mise en oeuvre de la feuille de route conjointe pour la paix et la réconciliation adoptée le 17 juillet 2017 à Libreville, en vue d’aboutir au désarmement effectif des groupes armés. La France réaffirme son soutien à l’action menée dans ce cadre par les autorités centrafricaines, l’Union africaine et les pays et organisations de la région, qu’elle encourage à poursuivre leurs efforts. C’est le message que le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a fait passer à l’occasion de son déplacement récent au Congo, au Tchad et de sa rencontre avec la commission de l’Union africaine à Addis Abeba.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE