République centrafricaine (14 mai 2018)

La France suit avec attention la situation en République centrafricaine et reste préoccupée par la persistance des violences et des activités déstabilisatrices perpétrées par les groupes armés à Bangui et dans le reste du pays.

Elle condamne fermement ces agissements et appelle l’ensemble des groupes armés à déposer les armes et à s’engager sans délai et sans condition dans le processus de paix.

La France réitère son soutien au président Touadera et aux autorités centrafricaines, appuyés par la MINUSCA, dans leurs efforts pour rétablir la sécurité et l’autorité de l’État sur tout le territoire. Elle encourage la MINUSCA à poursuivre la mise en œuvre robuste de son mandat, notamment pour s’opposer à toute tentative d’infiltration de groupes armés en direction de la capitale.

La France réaffirme son engagement à soutenir la montée en puissance des forces de sécurité centrafricaines et salue l’action menée par la mission européenne de formation EUTM, à laquelle elle contribue activement.

La France appelle à la mise en œuvre rapide et ambitieuse de la feuille de route conjointe pour la paix et la réconciliation adoptée le 17 juillet 2017 à Libreville, en vue d’aboutir au désarmement effectif des groupes armés. Elle réaffirme son soutien à l’action menée dans ce cadre par les autorités centrafricaines, l’Union africaine et les pays et organisations de la région, et les encourage à poursuivre leurs efforts.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE