Organisations humanitaires en République centrafricaine (7 août 2018)

La France rappelle son plein soutien à l’action en République centrafricaine de l’ONU, de ses agences et des organisations humanitaires, qui paient un lourd tribut pour la protection et l’amélioration des conditions de vie des populations civiles de toutes origines et de toutes confessions.

Elle déplore la recrudescence récente des incidents affectant les travailleurs humanitaires et condamne les attaques qui ont fait 6 morts et de nombreux blessés dans leurs rangs, depuis le début de l’année. Le dernier d’entre eux a été tué le 1er août à Alindao, dans le sud-est du pays. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et appelons à ce que toute la lumière soit faite sur ces exactions, afin que leurs responsables en répondent devant la justice. Les attaques contre les travailleurs humanitaires sont inacceptables et violent les principes du droit international humanitaire. Il est nécessaire de protéger en toutes circonstances ces travailleurs humanitaires, pour leur permettre de mener à bien leurs missions.

Cette dégradation sécuritaire rappelle aussi la nécessité de progresser rapidement dans la mise en œuvre effective du désarmement des groupes armés. A cet égard, nous appelons à poursuivre la mise en œuvre rapide et ambitieuse de la feuille de route conjointe pour la paix et la réconciliation en RCA, adoptée le 17 juillet 2017 à Libreville, par les autorités centrafricaines, l’Union africaine et les pays et organisations de la région.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE