Relations bilatérales

Nos relations bilatérales avec le Portugal sont excellentes dans tous les domaines et notre dialogue bilatéral avec le Portugal s’est considérablement densifié ces dernières années. Peu de pays sont culturellement aussi proches de la France que le Portugal qui soutient fréquemment nos initiatives diplomatiques. Le premier entretien entre le Président E. Macron et le Premier ministre A. Costa le 28 juillet 2017 à Paris a ainsi permis de confirmer de fortes convergences de vues sur l’avenir de l’Union européenne, notamment sur l’approfondissement de l’Union économique et monétaire.
http://www.elysee.fr/videos/new-video-35/

Visites

En 2016, Président F. Hollande a reçu à Paris M. Marcelo Rebelo de Sousa, accompagné de M. Costa, le 10 juin, jour de la fête nationale portugaise [p.m. ce déplacement constituait une première : aucun Président portugais n’avait jusqu’à présent célébré le jour de Camoes en dehors du Portugal]. Le 19 juillet, le Président F. Hollande s’est rendu à Lisbonne pour une visite bilatérale. Le 25 juillet, Mme Vallaud-Belkacem a signé, avec son homologue portugais, une déclaration d’intention marquant une nouvelle étape dans la promotion de la langue du partenaire dans nos systèmes éducatifs respectifs. Le secrétaire d’Etat chargé du budget s’est déplacé, le 25 août, à Lisbonne, pour la signature d’un avenant à la convention fiscale franco-portugaise.

Lors des obsèques de l’ancien Président Soares, le 10 janvier 2017, la France était, hormis l’Espagne, le seul Etat membre représenté à haut niveau par M. Lionel Jospin, M. Harlem Désir et Mme Christine Pires-Beaune, présidente du groupe d’amitié France-Portugal à l’Assemblée nationale. Le 28 mars 2017, la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a signé, avec son homologue portugais un accord de coopération éducative et linguistique. [1]

Relations économiques

Les relations économiques entre la France et le Portugal reflètent et entretiennent l’excellence de notre relation bilatérale : la France, partenaire commercial privilégié du Portugal, en est le 3e fournisseur et le 2e client en 2016. Nos échanges avoisinent les 10 Mds€ : traditionnellement excédentaires pour la France, la balance commerciale des biens s’est inversée en faveur du Portugal en 2010. Nous enregistrons depuis plusieurs années un déficit (de l’ordre d’1 Md€ en 2016).

Le mardi 7 mars 2017 s’est tenue la 5ème conférence économique franco-portugaise où le ministre de l’économie et des finances français et le ministre de l’économie portugais sont intervenus ainsi que le premier ministre portugais.]. Cette conférence sous le thème de « la marque Portugal » a permis de mettre en lumière l’interconnexion et l’importance des échanges bilatéraux entre la France et le Portugal. Malgré les difficultés économiques récentes du Portugal, la présence française au Portugal continue de se renforcer, les entreprises françaises occupent la seconde position après l’Espagne en termes de nombre d’entreprises (582), d’employés (61 598) et de chiffres d’affaire (14 274 Mds€) ; 12% des entreprises étrangères au Portugal sont françaises. Le ministre de l’économie portugais a énoncé les performances françaises dans les secteurs du commerce, des transports et du stockage ainsi que de l’information et de la communication. : La France est ainsi le premier pays étranger en termes de création de valeur ajoutée sur le territoire portugais.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La francophilie et la francophonie des élites portugaises sont un atout, même si, notre influence culturelle et éducative est désormais contestée par la prégnance accrue du modèle anglo-saxon. Par ailleurs, le plan d’ajustement financier mis en œuvre au Portugal a de lourdes conséquences sur le secteur culturel et artistique.
Notre action s’appuie sur un dispositif composé de l’Institut français de Lisbonne (IFP), d’un réseau de 12 Alliances, du lycée français Charles Lepierre de Lisbonne, établissement de prestige de l’enseignement secondaire au Portugal, et du collège Marius Latour de Porto.

Nos interventions s’articulent autour de quatre axes principaux :

  • Coopération scientifique et de recherche
    Notre coopération a pour axes majeurs les sciences de la vie et de la santé, les nanosciences et les nanotechnologies, l’océanographie et les sciences de la mer. Elle s’est essentiellement structurée autour du Partenariat Hubert Curien « Pessoa », créé en 1991, qui met en œuvre des partenariats scientifiques de grande qualité, permettant la mobilité internationale des chercheurs.
  • Coopération éducative et linguistique
    Très peu appris au primaire en raison de la généralisation de l’anglais, le français est choisi au collège comme deuxième langue par 80% des élèves (220 000 apprenants). En revanche, ce chiffre chute à 12 000 élèves au lycée (en 2016), car l’enseignement de la deuxième langue vivante n’y est pas obligatoire. Quatre axes ont été retenus pour notre coopération éducative et linguistique : la formation des enseignants, le développement des sections européennes de langue française, l’utilisation des outils numériques en classe et l’enseignement du français dans l’enseignement supérieur et le développement des certifications officielles de français (DELF, DALF) dans le réseau des alliances françaises et dans les établissements scolaires.
  • Coopération universitaire
    Différents programmes favorisent la mobilité par le réseau des assistants. La mobilité étudiante est dynamique mais globalement en recul : la France est ainsi passée de la 3ème à la 6ème destination des étudiants portugais. En revanche, en termes de mobilité individuelle, la France reste en 2016 la 1ère destination avec une stabilisation du nombre d’étudiants portugais à 3455.
  • Coopération culturelle et audiovisuelle
    L’institut franco-portugais (IFP), créé en 1937, qui a été transféré dans les locaux de l’ambassade à l’été 2015, orientera sa stratégie vers une action essentiellement hors les murs, fondée sur des partenariats avec les institutions portugaises en privilégiant les co-productions. Elle consistera à assurer une présence forte dans les grands événements et les lieux prescripteurs (Festival d’Almada, Festival Alkantara, Fondation Serralves, Théâtre São Luiz, etc.).

L’IFP co-organise chaque année la fête de la Francophonie et le festival de théâtre d’Almada. L’opération de promotion culturelle ayant le plus grand effet d’entrainement est sans conteste la « Festa du cinéma français » qui permet, chaque automne, la projection d’une trentaine de films français dans une vingtaine de villes portugaises.
www.ifp-lisboa.com

Autres types de coopération

  • Dans le domaine de la défense, les relations reposent sur un accord bilatéral signé le 30 juillet 1999. Une réunion est organisée tous les 18 mois au niveau des états-majors des armées. Notre coopération, fondée sur des échanges politico-militaires réguliers, contribue à l’entretien d’un climat favorable à nos intérêts de défense (accès au vaste espace aéro-maritime sous contrôle portugais), à la prise en compte de nos propositions, notamment au sein des organisations et enceintes de sécurité et de défense auxquelles nous appartenons conjointement (UE, OTAN, 5+5, etc.) et au soutien portugais sur le théâtre d’opérations africain. A noter la coopération importante des deux Marines dans le domaine de la surveillance maritime. Des échanges d’officiers s’effectuent également dans les trois corps d’armées (orientation vers un Erasmus militaire).
  • Dans le domaine de la sécurité intérieure, la coopération opérationnelle est vaste et concerne le trafic de stupéfiants, la criminalité organisée, la fraude documentaire et la lutte contre l’immigration irrégulière. La coopération multilatérale dans le cadre du centre opérationnel d’analyse du renseignement maritime pour les stupéfiants, à Lisbonne, donne des résultats très encourageants. Un accord dans le domaine de la sécurité civile a été signé en avril 2015, un deuxième dans le domaine de la sécurité intérieure est en cours de discussion. L’Office central français de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication a entrepris une action une formation au profit des agents de la police judiciaire portugais spécialisés dans le traitement de la cybercriminalité.

Mise à jour : 26.10.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE