Portugal – Déplacement d’Amélie de Montchalin (11.07.19)

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères chargée des Affaires européennes, effectuait le 11 juillet un déplacement à Lisbonne, près d’un an après celui effectué par le Président de la République le 28 juillet 2018.

Elle s’est entretenue avec son homologue portugaise, Ana Paula Zacarias, et avec Bernardo Futscher Pereira, conseiller diplomatique du premier ministre portugais, Antonio Costa. Ces deux entretiens ont été l’occasion de poursuivre notre étroite coordination avec le Portugal sur les dossiers européens comme l’élaboration d’un futur budget de l’Union européenne qui traduise nos priorités communes, en particulier l’agriculture, l’approfondissement de l’Europe de la défense et les relations de l’Union européenne avec la Chine et l’Afrique. Les relations culturelles entre la France et le Portugal en matière de coopération éducative et linguistique ont également été abordées.

Une séquence trilatérale France-Espagne-Portugal associant Luis Marco Aguiriano, secrétaire d’État espagnol pour les Affaires européennes, a permis d’approfondir la concertation franco-ibérique sur l’avenir de l’Union européenne. Nos trois pays entretiennent une remarquable convergence de vues sur un grand nombre de dossiers, dont la négociation du futur budget européen, l’approfondissement de l’Union économique et monétaire, la convergence économique, sociale et fiscale. À l’heure où la Méditerranée occidentale constitue la première porte d’entrée en Europe, les questions migratoires ont également été évoquées, notamment du point de vue de la réforme du système de l’asile et la refondation de Schengen.

À l’occasion de ce déplacement, Amélie de Montchalin a eu également un entretien bilatéral avec son homologue espagnol sur les priorités européennes que la France et l’Espagne partagent, telles que l’unité des 27 dans le cadre de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les migrations ou encore la convergence sociale et fiscale, mais aussi sur le calendrier des échéances franco-espagnoles pour les prochains mois. Les questions bilatérales ont également été abordées.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE