Présentation

Relations politiques

Oman entretient des relations privilégiées avec le Royaume-Uni et les Etats-Unis, mais Oman est un pays partenaire, attentif aux prises de positions et aux initiatives de la France dont elle partage volontiers les analyses.
Les secrétaires généraux des ministères des affaires étrangères français et omanais se rencontrent régulièrement dans le cadre d’un dialogue stratégique bilatéral (dernier exercice en mars 2017 à Paris). Une commission mixte franco-omanaise, à dimension économique et culturelle, se réunit environ tous les deux ans.

Visites

Le ministre de la défense, M. Jean-Yves Le Drian s’est rendu en septembre 2016 en Oman, quelques mois après le déplacement en avril 2016 du secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger.

Relations économiques

La politique de diversification du sultanat (programme TANFEEDH), pourrait offrir des opportunités aux entreprises françaises dès lors que celles-ci seraient en mesure d’apporter en parallèle des solutions de financement adaptées (privées et publiques).

Relations économiques

Au cours des dix dernières années, le total de nos échanges bilatéraux n’a jamais dépassé 700 millions d’euros. Ils se sont intensifiés en 2013, pour s’établir à 584,5 millions d’euros. Ils se sont ensuite stabilisés pour atteindre 518 millions d’euros en 2015.

Après une baisse pour la quatrième année consécutive en 2013 (197,6 millions d’euros contre 310 millions en 2012), l’excédent de la balance commerciale s’est établi à 408 millions d’euros en 2015. Les importations françaises en provenance d’Oman, hors aéronefs, restent marquées par leur extrême faiblesse. La modicité de notre part de marché peut certes s’expliquer par le poids des fournisseurs traditionnels (Emirats arabes unis, Japon, Etats-Unis, Arabie saoudite) ou celui des grands émergents (Inde, Chine, Corée du Sud), mais elle reste inférieure à celle de nos principaux concurrents européens (Allemagne, Royaume Uni, Italie, Pays-Bas et Belgique).

Notre présence est essentiellement liée aux secteurs de l’énergie, de l’eau, de l’environnement et des infrastructures. Le groupe Suez-Dégremont a signé, en janvier 2016, un accord sur la construction et l’exploitation une unité de dessalement d’eau de mer avec le gouvernement d’Oman. Enfin, un ambitieux projet de construction d’un réseau ferroviaire de plus de 2 000 km de long (dont 300 km connectés au réseau trans-GCC), dont le coût global est estimé à 12 milliards d’euros environ, ouvre de belles opportunités pour les entreprises françaises de ce secteur.

Coopération culturelle, scientifique et technique

La culture et le patrimoine sont nos principaux axes de coopération avec Oman. La France accompagne le sultanat dans la valorisation de son patrimoine. Le contexte est également très porteur pour l’enseignement du français, introduit dans quatre écoles pilotes en fin de secondaire.
L’école française a vu ses effectifs doubler en cinq ans. Les autorités françaises et omanaises ont décidé de rénover ensemble le musée Beit Fransa (musée de la France). Le centre franco-omanais accueille 500 étudiants de français par session.

Mise à jour : 20.10.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE