Niger - Q&R - Extrait du point de presse (04.04.18)

Q - Depuis quelques jours, le Niger traverse de vives tensions sociales qui ont franchi un cran supplémentaire avec l’arrestation la semaine dernière de plusieurs figures de la société civile, des défenseurs des droits de l’homme ainsi que la fermeture d’une chaîne de télévision privée et la confiscation de la carte de presse d’une journaliste qui couvrait une manifestation. Quelle est votre réaction à la situation socio-politique ainsi créée ?

R - Nous constatons que des procédures judiciaires ont été engagées.

Le soutien à l’Etat de droit est l’un des axes importants de notre dialogue politique et du cadre bilatéral de coopération franco-nigérien, signé entre nos deux gouvernements en février 2017.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE