Nicaragua (09.05.18)

Le ministre Sidharta Marin, conseiller du président Daniel Ortega pour les affaires internationales, a été reçu, à sa demande, le 7 mai, au ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

À cette occasion, il lui a été rappelé que la France condamnait les violences intervenues ces derniers jours au Nicaragua. Il lui a aussi été rappelé la nécessité de faire toute la lumière sur les signalements de disparitions ou de mauvais traitements après les arrestations consécutives aux manifestations organisées ces dernières semaines. Les Nicaraguayens ne peuvent être inquiétés pour avoir exercé leur droit de manifester.

La France appelle toutes les parties à mettre en œuvre rapidement le dialogue national confié à l’Église du Nicaragua afin de trouver une issue à la crise, tout en maintenant un dialogue ouvert avec les organisations régionales.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE