Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La France entretient avec le Mozambique une relation de voisinage ancienne dans l’océan Indien. Les départements de la Réunion et Mayotte, qui rassemblent un million d’habitants, sont des vecteurs importants de la coopération bilatérale. La France possède une vaste zone économique exclusive dans le canal du Mozambique, autour des îles Éparses. Suite au cyclone Idai survenu mi-mars 2019 au Mozambique, la France a rapidement déployé une importante aide humanitaire depuis la métropole et ses départements de Mayotte et de la Réunion. La France fait également partie du G14, groupe informel qui réunit la plupart des bailleurs de fonds du Mozambique.

Présence française

Communauté française : 570 inscrits au 04/02/2020
Communauté mozambicaine en France : 320 personnes au 04/02/2020

Visites

  • La visite officielle du président Nyusi à Paris, les 20 et 21 juillet 2015, a vu la signature du 4e et dernier contrat de désendettement et de développement (C2D – 2015-2019 : 17,5 millions EUR).
  • M. Silva Armando Dunduro, ministre de la Culture et du Tourisme s’est rendu à Paris les 18 et 19 novembre 2015.
  • Mme Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, s’est rendue à Maputo les 4 et 5 août 2016.
  • Le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, s’est rendu au Mozambique les 21 et 22 février 2020.
Ambassadeur de France au Mozambique : David IZZO


Ambassadeur du Mozambique en France : Alberto Maverengue AUGUSTO

Relations économiques

Les échanges avec la France et le Mozambique s’élèvent à 148 millions EUR en 2018. Après une tendance à la hausse sur la dernière décennie, tant à l’import qu’à l’export, avec un « pic » à 237 millions EUR en 2016, ils sont marqués par une forte chute de nos exportations (-80 %, de 142 millions EUR en 2016 à 30 millions EUR en 2018), alors que nos importations se maintiennent à plus de 100 millions EUR. Fruit de ces évolutions, notre balance commerciale s’inverse en 2017, et reste déficitaire en 2018 (-96 millions EUR, contre +48 millions EUR en 2016).

Les entreprises françaises présentes au Mozambique évoluent dans les secteurs des transports et de la logistique (CMA-CGM, Bolloré, AGS, AMT), de la banque (Société Générale), des services (Mazars, Bureau Véritas, Sodexo), de l’industrie (Technip FMC), des énergies (Total, Neoen) ou encore du BTP (Eiffage et Vinci). Certains groupes locaux liés à des intérêts français existent également (huiles naturelles, pêches, bois).

Coopération culturelle, linguistique, universitaire et scientifique

L’aide française au développement passe essentiellement par les canaux multilatéraux (contributions au Fonds européen de développement et au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme). Au plan bilatéral, l’Agence française de développement (AFD) a pris depuis 1981 des engagements financiers de plus d’1,1 milliard d’euros (dont 300 millions EUR de dons), principalement dans les infrastructures de l’énergie et des transports.

Le Centre culturel franco-mozambicain (CCFM) de Maputo et le lycée Gustave Eiffel sont des vecteurs du rayonnement de notre langue et de notre culture au Mozambique. En matière de coopération universitaire et scientifique, la France développe les relations entre chercheurs français et mozambicains dans différents domaines (français langue étrangère, sciences humaines et sociales, sciences marines). Des actions en matière de gouvernance et à destination de la société civile sont aussi mises en œuvre. En matière de coopération linguistique, le nombre d’apprenants du français a été multiplié par 10 en 10 ans (de 50 000 à 500 000 apprenants).

Autres types de coopérations

Sur la base d’un accord entré en vigueur le 21 août 2004, une coopération militaire est portée par les FAZSOI (Forces armées de la zone Sud de l’océan Indien).

Mise à jour : 19.02.21

Informations complémentaires