Relations bilatérales

Relations politiques

La France entretient avec le Mozambique une relation de voisinage ancienne dans l’Océan indien. Les départements de la Réunion et Mayotte, qui rassemblent un million d’habitants, sont des vecteurs importants de la coopération bilatérale. La France possède une vaste zone économique exclusive dans le canal du Mozambique, autour des Îles éparses. Suite au cyclone Idai survenu mi-mars 2019 au Mozambique, la France a rapidement déployé une importante aide humanitaire depuis la métropole et ses départements de Mayotte et de la Réunion.

La France fait également partie du G14, groupe informel qui réunit la plupart des bailleurs de fonds du Mozambique.

Visites

La visite officielle du président Nyusi à Paris, les 20 et 21 juillet 2015, a vu la signature du 4e et dernier contrat de désendettement et de développement (C2D - 2015-2019 : 17,5 M d’euros). M. Silva Armando Dunduro, ministre de la Culture et du Tourisme s’est rendu à Paris les 18 et 19 novembre 2015. Mme Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, s’est rendue à Maputo les 4 et 5 août 2016.

Relations économiques et aide au développement

Le Mozambique demeure un partenaire économique modeste de la France (136e client, 92e fournisseur, 118e partenaire commercial, 18e investisseur étranger au Mozambique) mais suscite de grands espoirs à moyen terme. Un accord de protection des investissements est en vigueur depuis 2006. Un accord sur les services aériens a été signé le 3 mai 2017. Le Club d’affaires France-Mozambique (CAFM) est devenu Chambre de commerce France-Mozambique, membre du réseau CCI, fin juin 2018.

L’aide française au développement passe essentiellement par les canaux multilatéraux (contributions au FED et au Fonds mondial). Au plan bilatéral, l’Agence française de développement (AFD) a pris depuis 1981 des engagements financiers de plus d’1,1 milliard d’euros (dont 300 M€ de dons), principalement dans les infrastructures de l’énergie et des transports. L’AFD met aussi en œuvre au Mozambique le 4e C2D (Contrat de désendettement-développement (2015-2019) pour un montant de 17,5 M€ (secteurs retenus : formation technique et professionnelle, biodiversité, eau et assainissement).

Coopération culturelle, linguistique, universitaire et scientifique

Le Centre culturel franco-mozambicain (CCFM) de Maputo et le lycée Gustave Eiffel (425 élèves, dont 67 Français) sont des vecteurs appréciés du rayonnement de notre langue et de notre culture au Mozambique.
En matière de coopération universitaire et scientifique, la France développe les relations entre chercheurs français et mozambicains dans différents domaines (français langue étrangère, sciences humaines et sociales, sciences marines). Des actions en matière de gouvernance et à destination de la société civile sont aussi mises en œuvre. En matière de coopération linguistique, le nombre d’apprenants du français est passé de 65 000 à 250 000 depuis 2007.

Coopération militaire

Sur la base d’un accord entré en vigueur le 21 août 2004, une coopération militaire est portée par les FAZSOI (Forces armées de la zone Sud de l’Océan indien).

Mise à jour : 07.06.19

Informations complémentaires

PLAN DU SITE