Présentation de la Mongolie

Partager

Présentation du pays

MONGOLIE {JPEG}

Données générales

Nom officiel : Mongolie
Nature du régime : démocratie parlementaire
Chef de l’Etat : Président Khaltmaa BATTULGA (depuis 2017)
Chef du Gouvernement : M. Luvsannamsrai OYUN-ERDENE (depuis janvier 2021)

Données géographiques

Superficie : 1 556 500 km²
Capitale : Oulan-Bator
Langue officielle : mongol
Monnaie : Togrog ou Tugrik
Fête nationale : 10-12 juillet (« Naadam »)

Données démographiques

Population : 3,20 millions d’habitants
Densité : 1.9 hab./km²
Croissance démographique : 1.7% (2019, Banque mondiale)
Espérance de vie : 69 ans (2018, Banque mondiale)
Taux d’alphabétisation : 98.4% (2018, Banque mondiale)
Religions : bouddhisme lamaïque, islam (4%)
Indice de développement humain : 0,737, 99ème (PNUD, 2019)

Eléments d’actualité

Politique intérieure

Le contenu de ce champ doit être concentré sur l’actualité du pays. Il n’a pas vocation à accueillir une description des différentes institutions du pays ou des éléments sur l’histoire du pays.

Les dernières élections législatives mongoles ont eu lieu le 24 juin 2020. La majorité obtenue par le Parti populaire mongol a entraîné la reconduction du Premier ministre sortant U. Khürelsükh.

A la suite de la démission de ce dernier, Lu. Oyun-Erdene a été nommé Premier ministre de Mongolie le 27 janvier 2021.

Des élections présidentielles se tiendront en juin 2021.

Politique étrangère

La Mongolie participe à de nombreuses opérations de maintien de la paix (OMP) sous mandat des Nations unies dont elle est le premier contributeur mondial par rapport à sa population.

La Mongolie a été élue au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies (mandat 2016-2018) et entretient des relations étroites avec le FMI, le PNUD et la Banque Mondiale pour mener à bien son développement. Elle a adhéré à la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) en juillet 2006. Elle est devenue le 57e Etat participant de l’OSCE en novembre 2012. Une coopération entre la Mongolie et l’OTAN existe dans le cadre des relations de l’Alliance avec les « pays contacts ».

La Mongolie est membre de l’ASEM depuis 2006 et a accueilli le 11e sommet Asie-Europe à Oulan-Bator les 15 et 16 juillet 2016. Dans le domaine de la sécurité, elle est l’un des douze "partenaires du dialogue" de l’ARF (Forum régional de l’ASEAN).

Situation économique

Petite économie ouverte, mais enclavée et soumise aux variations de prix des matières premières, la Mongolie est en outre subordonnée à la très forte corrélation de son cycle économique à celui de la Chine, son principal débouché. Malgré l’inversion de ce cycle à partir de 2011, les dirigeants mongols ont tenté de mener une politique contra-cyclique, qui a trouvé rapidement ses limites, dans un contexte de déséquilibres internes et externes difficilement soutenables à long terme. Face à une crise de liquidités susceptible de compromettre sa solvabilité, la Mongolie a dû recourir à l’aide internationale et en particulier au FMI, sous l’égide duquel a été mis en place en 2017 un programme dit de mécanisme élargi de crédit (MEDC) de 5,5 milliards de dollars, assorti d’une large part concessionnelle financée notamment par des bailleurs multilatéraux ainsi que par le Japon et la Corée du Sud. Le programme est arrivé à échéance en mai 2020, sans avoir été mené à son terme. L’épidémie de Covid-19 a mis fin à une trajectoire de croissance soutenue du PIB dans les dernières années (5,1 en 2017 ; 7,2% en 2018 et 5,1% en 2019), en raison principalement de la contraction de la demande chinoise en produits minéraux et des mesures de prévention internes ayant affecté la production industrielle et les services.

Mise à jour : 22.04.21

Informations complémentaires