Mexique - Liberté de la presse - Condamnation de l’assassinat du journaliste Juan Carlos Huerta (15.05.18)

La France condamne l’assassinat du journaliste mexicain Juan Carlos Huerta, abattu hier au moment où était commémoré le premier anniversaire du meurtre du journaliste Javier Valdez.

Nous présentons nos condoléances aux proches de M. Huerta et saluons le courage des journalistes qui risquent leur vie pour témoigner et informer.

La France réaffirme son engagement constant en faveur de la liberté de la presse et de la protection des journalistes. Les journalistes doivent pouvoir exercer leur métier en toute liberté, sans crainte d’être intimidés ou victimes de violence. Le respect de ces libertés et l’indépendance des journalistes et des médias constituent des principes essentiels de la démocratie.

C’est pour rappeler ces principes et pour rendre hommage à deux journalistes assassinés en 2017, Miroslava Breach et Javier Valdez, que l’Ambassade de France à Mexico a créé, avec l’Agence France Presse, le Prix "Breach Valdez". La première édition en a été décernée en mai 2018 à la journaliste Daniela Rea, pour son travail sur la question des disparitions et sur les conséquences sociales de la violence liée au narcotrafic.

Face aux menaces croissantes qui pèsent sur les journalistes et les médias, il est de notre responsabilité à tous d’œuvrer pour assurer le plein exercice de la liberté de la presse et garantir la protection des journalistes.

Nous sommes mobilisés au sein des Nations unies (Conseil de sécurité, Assemblée générale des Nations Unies, UNESCO) et dans l’ensemble des enceintes internationales dédiées (OSCE, Conseil de l’Europe) pour défendre la liberté d’opinion et d’expression et lutter contre l’impunité de ceux qui la bafouent.

La France est en particulier active dans le cadre du groupe des amis sur la protection des journalistes au siège de l’ONU à New-York, qu’elle copréside, pour faire progresser le cadre normatif existant aux Nations unies. Nous avons soutenu la création d’un mandat dédié à la protection des journalistes auprès du Secrétaire général des Nations unies et nous poursuivons nos efforts en ce sens. Nous saluons enfin les efforts de l’UNESCO en faveur de la promotion de la sécurité des journalistes.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE