Données générales

Présentation du pays

Nom officiel : République de Malte
Nature du régime : Démocratie parlementaire
Présidente de la République : Mme Marie-Louise COLEIRO PRECA
Chef du gouvernement : M. Joseph MUSCAT

Données géographiques

Superficie : 316 km²
Capitale : La Valette
Villes principales : Birkirkara, Mosta, Qormi, Zabbar
Langues officielles : maltais et anglais
Langue courante : maltais
Monnaie : euro
Fête nationale : 21 septembre, fête de l’Indépendance

Données démographiques

Population (2017) : 440 433 habitants
Densité : 1 376,35 hab/km² (densité la plus élevée parmi les Etats membres)
Croissance démographique (2017) : 2,3% par an
Espérance de vie (2017) : 80,7 ans
Taux d’alphabétisation (2015) : 94,1%
Religion (s) : catholicisme (religion d’Etat) pratiqué par 98% de la population
Indice de développement humain (2015) : 33ème rang

Données économiques

source : https://www.objectif-import-export.fr/fr/marches-internationaux/fiche-pays/malte/le-risque-pays-commerce
PIB : 11,1 Mds€ en 2017
PIB par habitant : 28,7 Mds€ en 2017
Croissance : et 6,6 en 2017
Chômage : 4,6 en 2017
Inflation : 1,3% en 2017
Solde budgétaire : -0,6% du PIB en 2017
Balance commerciale (2015) : - 825,376 milliards d’euros
Principaux clients (2017) : Allemagne (12,5%), Italie (10,3%) et France (9%)
Principaux fournisseurs : Italie (19,8%), Allemagne (7%), Royaume-Uni (6,7%)
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (2016) :

  • agriculture : 1,4%
  • industrie : 15,8%
  • services : 82,8%

Exportations de la France vers Malte : 393 Mds€ en 2016 et 584 Mds€ en 2017 (+48,7% sur un an)
Importations françaises depuis Malte : 220 Mds€ en 2016 et 216 Mds€ en 2017 (-1,7% sur un an)

Présence française

Site internet de l’ambassade : https://mt.ambafrance.org/
Communauté française : 748 inscrits au Registre en 2015

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Confronté aux soupçons qui pesaient sur son épouse dans le cadre des Panama papers et qui ont été levés depuis par les conclusions du rapport d’enquête publié le 21 juillet 2018, le Premier Ministre Joseph Muscat choisit de convoquer des élections anticipées le 3 juin 2017, neuf mois avant le terme de son mandat et avant la fin de la Présidence de l’Union européenne. Son parti, le parti travailliste, remporta les élections avec une confortable avance de 11,36 points soit 35.280 voix.

Situation économique

La plupart des indicateurs témoignent du dynamisme économique de Malte : maîtrise du déficit public, taux de chômage faible et en baisse constante, dette publique également en baisse (58% en 2017), un taux de croissance particulièrement élevé pour la zone euro (5,5% en 2016 et 6 ,6% en 2017),soutenu par la vigueur de la demande interne, qui s’appuie à la fois sur la consommation des ménages et l’investissement public et privé. L’économie maltaise apparaît particulièrement résiliente et le secteur touristique (30% du PIB) se montre très performant, avec de nouveaux records de fréquentation (plus d’1,5 millions de touristes par an grâce, notamment, au tourisme de croisière).

La compétitivité de l’économie maltaise repose notamment sur son attractivité fiscale, un cadre réglementaire léger et favorable aux entreprises et une législation libérale sur les paris et jeux en ligne (11% du PIB). Le secteur bancaire maltais représente près de huit fois le PIB du pays.

Politique étrangère

Bien que le principe de neutralité soit inscrit dans sa Constitution depuis 1987, Malte dispose d’une armée de 1 500 hommes environ et elle a participé à plusieurs missions PSDC (Géorgie en 2008, EUTM en Somalie et Atalante depuis 2010). La Valette a toujours refusé la proposition américaine d’une intégration dans l’OTAN (Malte a intégré le Partenariat pour la paix en 1996, s’en est retirée en 1997 et l’a réintégré en avril 2008). La lutte contre l’immigration clandestine et la lutte contre la piraterie figurent parmi ses priorités de politique étrangère. Malte, qui n’a siégé qu’une fois au Conseil de sécurité des Nations unies, en 1983-1984, souhaite promouvoir sa candidature à un siège non-permanent au CSNU pour la période 2023-2024.

La Valette conserve des liens étroits avec le Royaume-Uni (langue, système de droit, modèle éducatif). Son appartenance au Commonwealth et les milliers de touristes et de résidents britanniques à Malte, assurent la pérennité de l’attachement au Royaume-Uni. Les liens avec l’Italie, distante de seulement 93 kilomètres, sont également forts, la Péninsule ayant beaucoup contribué à la modernisation de l’Archipel avant son entrée dans l’UE.

A mi-chemin entre le sud de l’Europe et le nord de l’Afrique, Malte ambitionne de jouer le rôle de trait d’union entre l’Europe et le monde arabe, comme en témoigne son intérêt pour tous les forums euro-méditerranéens et notamment le 5+5 (Espagne, France, Italie, Malte et Portugal + Algérie, Libye, Maroc, Tunisie et Mauritanie). Sur les questions maritimes, la position centrale de Malte en Méditerranée en fait un hub maritime naturel. Malte a ainsi accueilli plusieurs événements internationaux sur la lutte contre le changement climatique et la protection des océans : Sommet du Commonwealth en novembre 2015, , conférence de haut niveau sur l’économie bleue en avril 2017 et Conférence Our Ocean 2017 en octobre 2017.

Mise à jour : 26.07.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE