Malte – Accueil de migrants - Q&R - Extrait du point de presse (9 janvier 2019)

Q  : La France va-t-elle accueillir, avec d’autres pays européens, une partie des 49 migrants bloqués depuis plus deux semaines au large de Malte sur deux navires d’ONG allemandes ? Pourquoi un accord n’a-t-il pas été jusqu’ici trouvé pour les laisser débarquer ?

R : Une solution européenne a été trouvée pour répartir plus de 200 migrants, récemment secourus à Malte ou présents à bord des deux navires Sea Watch 3 et Professor-Albrecht-Penck. Les navires débarqueront à Malte et leurs passagers seront pris en charge par plusieurs pays européens : France, Allemagne, Portugal, Italie, Irlande, Pays-Bas, Luxembourg et Roumanie. Des représentants de l’OFPRA se rendront à Malte dans les jours qui viennent.

La France a défendu et permis la mise en place de cette solution collective conformément aux principes qu’elle prône de manière constante : débarquement des bateaux dans le port sûr le plus proche ; solidarité dans l’accueil des personnes en besoin de protection.

Il demeure indispensable de mettre en place au niveau européen un mécanisme durable suivant ces principes de responsabilité et de solidarité, tout en renforçant la lutte contre les trafics d’êtres humains et contre les passeurs. La France a fait, conjointement avec l’Allemagne, des propositions nouvelles pour parvenir à relancer la révision du règlement Dublin.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE