Mali – Q&R – Extrait du point de presse (22 septembre 2020)

Partager

Q : Un colonel à la retraite et ex-ministre de la Défense, Bah Ndaw, a été désigné président de la transition au Mali, avant comme adjoint le chef de la junte Assimi Goïta. Est-ce un premier pas vers un retour à la stabilité dans ce pays ?

R : La France soutient les efforts de la CEDEAO en vue d’une transition civile dans une période courte en vue de la tenue d’élections démocratiques.

Nous prenons acte de ces premières nominations qui représentent une première étape encourageante dans le processus de transition au Mali, qui doit mener à la tenue d’élections d’autorités légitimes. D’autres nominations sont attendues et des consultations sont en cours avec les partenaires africains et européens pour en évaluer la portée.

La France est disposée à accompagner et appuyer la transition civile au Mali qui se dessinera dans les conditions fixées par la CEDEAO.

Informations complémentaires