Mali - Q&R - Extrait du point de presse (02.07.19)

Q - Au centre du Mali hier au moins vingt-trois civils ont été tués dans l’attaque de villages. Ceci ce rajoute à une multiplication d’attaques les derniers mois. Considérez-vous que la stratégie française dans la région fait preuve d’efficacité ?

R - La France condamne avec la plus grande fermeté l’attaque qui a eu lieu dimanche 30 juin dans le centre du Mali.

Le déploiement de l’État et des services publics maliens, le désarmement des milices et l’intervention rapide de la justice sont plus que jamais nécessaires pour briser le cycle des violences.

La communauté internationale apporte son appui à cette fin aux forces de sécurité maliennes. Le mandat de la MINUSMA au centre du pays a été renforcé, à l’initiative de la France, dans la résolution 2480 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies le 28 juin dernier.

La France salue la nomination par le président malien de l’ancien Président Dioncounda Traoré comme haut représentant chargé des actions de médiation et d’une équipe de coordination du retour des services de l’État dans la région du centre.

La France, ainsi que l’Union européenne et les autres partenaires de l’Alliance Sahel, sont engagés sur des actions de reconstruction et de développement sur le territoire malien et apporteront leur appui aux initiatives qui seront prises par les autorités pour le développement et la stabilité dans cette région.

Informations complémentaires