Présentation

Données générales

Nom officiel : République des Maldives.
Nature du régime : République présidentielle.
Chef de l’Etat : M. Abdulla Yameen (depuis le 17 novembre 2013).
Situation économique

Données géographiques

Superficie : 298 km², 200 îlots habités sur 1 200, regroupés en 19 atolls administratifs.
Capitale : Malé.
Langue officielle : le divehi.
Langue courante : le divehi et l’anglais, couramment utilisé dans les administrations et le secteur hôtelier.
Fête nationale : 26 juillet (Fête de l’Indépendance, obtenue en 1965).

Données démographiques

Population : 417 492 (Banque mondiale, 2016).
Densité : 1 364 h/km², très disparate selon les îlots. La ville de Malé compte environ 153 000 habitants pour une superficie de 5,7 km².
Croissance démographique : 2% (2016, Banque mondiale).
Espérance de vie : 77 ans (2016, Banque mondiale).
Taux d’alphabétisation (2015) : 99,3%.
Religion : 99% musulmans sunnites.
Indice de développement humain : 0,701 ; 105ème sur 188 (PNUD, 2016).

Ambassade de France à Colombo (Sri Lanka) : https://lk.ambafrance.org/

Politique étrangère

Les Maldives sont un des pays les plus exposés aux effets du changement climatique, en raison de la petite taille et de la faible altitude des îles qui composent l’archipel. Le Président Nasheed a entrepris une série de démarches en vue de sensibiliser la communauté internationale à la lutte contre le réchauffement climatique. Il a ainsi présidé un Conseil des Ministres sous-marin le 17 octobre 2009, à six mètres de profondeur.

Les Maldives ont fondé le forum des pays les plus vulnérables au changement climatique (CVF) qui réunit désormais quarante-huit pays particulièrement menacés. Sa première session s’est déroulée en novembre 2009 à Malé. Les Maldives ont pris, depuis le 1er janvier 2015, la tête de l’Alliance des Petits Etats insulaires (AOSIS) qui joue un rôle actif dans les négociations climatiques, en particulier pour la conclusion de l’Accord de Paris en novembre 2015.

Les Maldives appartiennent à la SAARC (South Asian Association For Regional Cooperation), où une zone de libre échange (SAFTA) se met progressivement en place depuis le 1er juillet 2006.

Seuls l’Inde, la Chine, le Pakistan, le Bangladesh, Sri Lanka, le Japon et l’Arabie Saoudite ont une ambassade aux Maldives. L’Inde est le premier pourvoyeur de fonds des Maldives. La Chine, qui a ouvert sa première ambassade à Malé en 2011, à l’occasion du 17ème sommet de la SAARC, est aujourd’hui le premier pays d’origine des touristes dans l’archipel (plus de 300 000 en 2017) et a signé un accord bilatéral de libre-échange en décembre 2017.

Les Maldives ont annoncé en octobre 2016 leur retrait du Commonwealth, en raison des critiques de l’organisation sur la situation des droits de l’Homme et des droits politique dans le pays.

Mise à jour : 14.06.18

Informations complémentaires

PLAN DU SITE