Présentation du Malawi

Partager

Présentation du pays

MALAWI {JPEG}

Données générales

Nom officiel : République du Malawi
Nature du régime : République (régime présidentiel)
Chef de l’État et du Gouvernement : Dr Lazarus Mc Carthy Chakwera (depuis le 23 juin 2020)

Données géographiques

Superficie : 118 484 km²
Capitale : Lilongwe
Villes principales : Blantyre, Zomba, Mzuzu
Langues officielles : anglais, chichewa (langue nationale)
Langue courante : chitumbuka, chiyao, makua, chisena
Monnaie : Kwacha (1 EUR = 912,45 MWK au 31/03/2022)
Fête nationale : 6 juillet (indépendance : 6 juillet 1964)

Données démographiques

Population (2021) : 20,6 millions d’habitants
Taux de croissance démographique (2021) : 2,7%
Espérance de vie (2019) : 64.3
Taux d’alphabétisation (2018) : 62,
Religions : christianisme (environ 75 %), islam (18 %)
Indice de développement humain (PNUD, 2019) : 174 sur 189 pays

Éléments d’actualité

Politique intérieure

Le 6 juillet 1964, le Malawi accès à l’indépendance. Hastings Kamuzu BANDA devient président du Malawi. Il préside le parti unique du pays, le Malawi Congress Party (MCP).

Le Malawi connaît ses premières élections générales libres en mai 1994, remportées par l’United Democratic Front (UDF) de Bakili MULUZI.

Depuis, le pays a connu plusieurs élections pacifiques - juin 1999 : réélection du président MULUZI (UDF) ; mai 2004 : élection de Bingu Wa MUTHARIKA (UDF) ; 2009 : réélection de Bingu Wa MUTHARIKA (DPP - Democratic Progressive Party – fondé en 2005 suite à des dissensions au sein de l’UDF de M. Muluzi). En 2012, le Président Bingu Wa MUTHARIKA décède. La Constitution est respectée et Joyce BANDA, vice-Présidente, devient Présidente par intérim.

Marquées par des incidents violents et des soupçons de manipulation, les élections de mai 2014 sont remportées par Peter MUTHARIKA, issu du DPP et frère de l’ancien Président, Bingu Wa MUTHARIKA (2004-2012) avec 36,4 % des voix contre 27,8 % pour Lazarus CHAKWERA (MCP) et 20,2 % seulement pour la Présidente sortante Joyce BANDA (PP – People’s Party).

La dernière élection présidentielle s’est déroulée en deux étapes : le 21 mai 2019, un premier scrutin est organisé. Celui-ci, contesté par l’opposition en raison d’irrégularités et d’un écart entre les deux premiers candidats de seulement 160 000 voix sur 5,1 millions de votants, est d’abord confirmé par la commission électorale du Malawi (MEC) en juin 2019, puis annulé par la Haute cour du Malawi le 3 février 2020.

Un second scrutin est ainsi organisé le 23 juin 2020, remporté dès le premier tour par Lazarus CHAKWERA (MCP) avec plus de 59 % des suffrages, contre moins de 40 % pour l’ancien Président Peter MUTHARIKA. C’est la première fois en Afrique subsaharienne qu’une élection présidentielle est annulée et permet la victoire de l’opposition.

Politique étrangère

Le Malawi entretient de bonnes relations avec ses voisins. Le pays accueille environ 30 000 réfugiés sur son sol (originaires du Burundi, du Rwanda et de République démocratique du Congo). Un différend perdure cependant depuis les années 60 avec la Tanzanie au sujet des eaux du lac Malawi (« lac Nyassa » selon la Tanzanie), potentiellement riche en hydrocarbures.

Le Malawi est membre du COMESA (marché commun de l’Afrique orientale et australe), de la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe) et de l’Union africaine. Il est également partie au Mouvement des non-alignés et à la Cour pénale internationale (depuis 2002). Le Malawi contribue aux opérations de maintien de la paix de l’ONU et a ratifié l’Accord de Paris sur le climat fin juin 2017.

L’Union européenne intervient au Malawi, notamment dans les domaines de la gouvernance, de l’agriculture durable et de l’éducation.

Situation économique

PIB (2021) : 8,5 milliards USD
PIB par habitant (2021) : 565 USD
Taux de croissance PIB (2020) : 0,9 % (COVID), 4,5% en 2019
Taux d’inflation (2020) : 10,2 %
Taux de chômage (2020) : 6,7 %

Avec un PIB par habitant de 565 USD, le Malawi est l’un des pays les plus pauvres au monde. L’économie du pays est très peu diversifiée, particulièrement dépendante du secteur agricole et donc très vulnérable aux chocs externes et aux effets du changement climatique – volatilité des prix, conditions météorologiques, épidémies.

Plus de données économiques sur :

Mise à jour : 20.05.22

Informations complémentaires