Libye - Q&R - Extrait du point de presse (28 décembre 2020)

Partager

Q : Le maréchal Khalifa Haftar a appelé ses forces à reprendre les armes pour "chasser l’occupant" turc de Libye. Que pensez-vous de ces propos au moment où des pourparlers sont en cours pour tenter de sortir ce pays de l’impasse ?

R : Il n’y a pas de solution militaire en Libye. La priorité va à la mise en œuvre de l’accord de cessez-le-feu du 23 octobre 2020, qui prévoit le départ des forces et des mercenaires étrangers, ainsi qu’à la poursuite du processus politique sous l’autorité des Nations unies. Nous appelons toutes les parties libyennes à soutenir ce processus, à s’abstenir de toute reprise des hostilités et à se concentrer sur la nomination d’un nouvel exécutif et l’organisation des échéances électorales prévues le 24 décembre 2021, comme décidé par le Forum politique libyen, sous les auspices des Nations unies.

Informations complémentaires