Libye - Q&R - Extrait du point de presse (5 février 2019)

Q : Des violences ont éclaté dans le sud libyen depuis quelques jours. Quelle est votre analyse de la situation sur le terrain ? Y-a-t-il un risque de déstabilisation de la région ?

R : Les opérations récentes de l’Armée nationale libyenne ont permis d’éliminer des cibles terroristes importantes et pourraient entraver durablement l’activité des trafiquants d’êtres humains qui sévissent encore dans cette région, entre le Sahel et la Méditerranée. Ces opérations ont également inclus des champs pétroliers. La France rappelle à cet égard que le pétrole est une ressource nationale, dont l’exploitation doit bénéficier à tous les Libyens et demeurer le monopole de la Compagnie nationale de pétrole (National Oil Corporation) basée à Tripoli.

La France est attachée à l’unité, à la souveraineté et à l’indépendance de la Libye. Elle soutient l’ensemble des forces libyennes qui luttent contre le terrorisme. Elle rappelle l’objectif de l’unification des institutions politiques, économiques et sécuritaires du pays sous l’autorité d’un gouvernement civil, légitimé par des élections. C’est le souhait des Libyens et ce à quoi œuvre le représentant spécial des Nations unies, Ghassan Salamé, avec notre plein soutien.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE