Déplacement de Jean-Yves Le Drian en Libye (23 juillet 2018)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, se rend à Tripoli, Misrata, Tobrouk et Rajma le 23 juillet 2018. Cette visite s’inscrit dans la continuité de la conférence internationale sur la Libye organisée à Paris le 29 mai dernier par le Président de la République, sous l’autorité des Nations unies, représentées par Ghassan Salamé, représentant spécial pour la Libye du secrétaire général de l’organisation.

Il s’est également rendu la veille en Tunisie où il s’est entretenu de la Libye avec le Président de la République, Beji Caid Essebsi, le Premier ministre, Youssef Chahed, et avec son homologue Khemaies Jhinaoui.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la déclaration politique endossée le 29 mai dernier à Paris, Jean-Yves Le Drian s’entretiendra avec le Premier ministre Fayez al-Sarraj, le président de la Chambre des représentants Aguila Saleh, le président du Haut-conseil d’Etat Khaled Mechri, et le commandant de l’Armée nationale libyenne Khalifa Haftar sur les engagements auxquels ils ont souscrit à cette occasion. Ces engagements incluent trois principes clefs et deux échéances décisives pour l’avenir de la Libye : l’adoption d’une base constitutionnelle avant le 16 septembre ; la tenue d’élections législatives et présidentielles le 10 décembre, ainsi que l’unification des institutions économiques et de sécurité sous l’autorité civile.

Jean-Yves Le Drian se rendra également auprès du conseil municipal et des élus de Misrata, où il réitérera l’attachement de la France à une solution politique inclusive pour renouer le fil de la transition démocratique.

Les questions migratoires seront aussi au centre de l’entretien avec le Premier ministre F. Sarraj. Conformément à la feuille de route sur les migrations issue des sommets de Paris le 28 août 2017 et d’Abidjan le 29 novembre 2017, et en complément des efforts du groupe de travail sur les migrations, Jean-Yves Le Drian réitérera les engagements de la France et invitera les autorités libyennes à continuer à respecter les leurs.

Enfin, Jean-Yves Le Drian annoncera la poursuite des actions de la France en soutien à la stabilisation de la Libye, en particulier dans les domaines prioritaires du déminage et de la santé. Il plaidera pour un soutien accru à la Haute commission électorale nationale libyenne, au bénéfice de laquelle il annoncera une augmentation de la contribution financière française à l’organisation des élections libyennes.

La France réitère son plein soutien au plan d’action de Ghassan Salamé. Elle appelle l’ensemble des parties libyennes à s’engager, avec constance, dans ce dialogue.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE