Hezbollah - Q&R - Extrait du point de presse (21 novembre 2017)

Q- La Maison Blanche a insisté ce weekend sur la nécessité de travailler avec ses alliés pour contrer les activités déstabilisatrices du Hezbollah. Est-ce que vous êtes sur la même ligne ?


R - Les exigences de la France à l’égard du Hezbollah sont connues. Conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, nous attendons qu’il renonce aux armes et se comporte comme un parti pleinement respectueux de la souveraineté de l’État libanais. Nous considérons également que la stabilité du Liban nécessite qu’il reste à l’écart des tensions dans la région. Nous considérons donc que l’implication du Hezbollah dans la guerre en Syrie est dangereuse et rappelons notre attention prioritaire à la sécurité le long de la ligne bleue, à la frontière du Liban et d’Israël.

Dans ce moment délicat, nous poursuivons notre dialogue avec tous les partis libanais et les encourageons à s’entendre sur le bon fonctionnement des institutions de l’État car il est indispensable à la stabilité du Liban.

PLAN DU SITE