Présentation

Données générales

koweit

Présentation du pays

Nom officiel : Etat du Koweït
Nature du régime : monarchie parlementaire
Constitution : 1962
Chef de l’Etat et/ou du gouvernement :
Emir : Cheikh Sabah Al Ahmad Al Jaber Al Sabah (depuis 2006)
Prince héritier : Cheikh Nawaf Al Ahmad Al Jaber Al Sabah
Premier ministre : Cheikh Jaber Al Moubarak Al Hamad Al Sabah (depuis décembre 2011)
Le pays est doté d’un parlement composé de 50 députés élus au suffrage universel.
Le Koweït est un des six membres du conseil de coopération des Etats arabes du Golfe (CCEAG, Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Qatar, Oman, Bahreïn), de la ligue des Etats arabes et de l’organisation de la coopération islamique.

Données géographiques

Superficie : 17.818 km²
Capitale : Koweït (Kuwait-City)
Villes principales : Kuwait-City (2,68 millions d’habitants), Jahra, Ahmadi
Langue(s) officielle(s) : arabe
Monnaie : dinar koweitien (1KD = 3 euros, avril 2017)
Fête nationale : 25 février (indépendance acquise en 1961)

Données démographiques

Population : 4,2 millions d’habitants (dont 1,4 million de nationaux et 2,8 millions de non nationaux)
Densité : 115/hab/km²
Taux de croissance de la population : 1.5%
Espérance de vie : 78 ans
Taux d’alphabétisation : 96.3 %
Religions : musulmans (76% : chiites duodécimains un tiers, sunnites de rite malékite, deux tiers ; l’islam est la religion officielle), chrétiens (17%), hindous (3,5 %), autres (2.5%).
Indice de développement humain : 0,800 - 51ème rang mondial (2015)

Données économiques

PIB (2016) : 111,3 milliards de dollars
PIB par habitant (2016) : 26.123 dollars/habitants
Croissance (2016) : 3.5% (estimation)
Chômage (2016) : 2.4%
Inflation (2016) : 3.4%
Solde budgétaire (2016) : -13,6% du PIB
Principaux clients : Corée du Sud, Chine, Inde, Japon, Etats-Unis, Pakistan, Singapour
Principaux fournisseurs : Chine, Etats-Unis, Arabie saoudite, Japon, Allemagne, France, Inde.
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB (date) :

  • agriculture : 0.4 %
  • industrie : 59.6 %
  • services : 40 %
    Exportations françaises vers le Koweït (2016) : 323 millions d’euros
    Importations françaises depuis le Koweït (2016) : 381 millions d’euros

Sources : FMI, Banque mondiale, PNUD, ministère de l’économie et des finances
Le site du ministère de l’économie et des finances (http://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/koweit) propose des données statistiques supplémentaires.

Présence française

L’ambassade co-localisée franco-allemande devrait être inaugurée en décembre 2017.
Site internet de l’ambassade :http://www.ambafrance-kw.org
Section consulaire au sein de l’ambassade
Communauté française : environ 1.200 Français enregistrés.

Eléments d’actualité

Politique intérieure

Le système politique koweitien, à la fois monarchique et parlementaire, est l’un des plus libéraux du monde arabe. La forme participative du pouvoir au Koweït, incluant les femmes qui ont le droit de vote depuis 2005, a permis de pacifier sunnites et chiites du pays. Ces derniers apparaissent comme un soutien important à l’émir et à la famille régnante Al Sabah. Le Parlement est l’enceinte légitime des débats.

Après deux ans de stabilité, un nouveau gouvernement a été nommé après des législatives anticipées fin novembre 2016. Le pays est aujourd’hui gouverné par 15 ministres, représentant les différents courants (islamistes, modernistes), segments de la société (bédouins, familles marchandes) et membres de la famille régnante.

Le ciment national demeure l’émir et la famille Al Sabah, intimement mêlée à la population du pays. Les familles marchandes détiennent une fortune supérieure à celle des dirigeants, perpétuant ainsi le pacte qui lie les Koweïtiens entre eux et qui a été reconfirmé au lendemain de la libération du pays.

Situation économique

Le Koweït est un pays rentier : les revenus tirés de la production pétrolière (2,97 millions de barils par jour), et des investissements réalisés à l’étranger ont permis à la population koweitienne de bénéficier d’un niveau de vie élevé (avec un PIB par habitant dépassant les 26 000 de dollars) grâce à un État providence particulièrement généreux. Le secteur des hydrocarbures (5ème réserves mondiales) entrant pour plus de 60% dans la composition du PIB, l’évolution de la croissance économique est étroitement corrélé à celle du prix du baril de brut. Elle est également tirée par les services et le secteur immobilier.

La performance économique et financière de l’année 2016 a subi le contrecoup de l’évolution à la baisse intervenue depuis l’automne 2014 sur le marché international des hydrocarbures. La croissance en volume du PIB a été supérieure à celle de l’année 2015 et plus élevée que prévue. D’une part, parce que la production de pétrole a augmenté un peu plus que prévu. D’autre part, parce que la croissance en volume du PIB « hors hydrocarbures » a été du même ordre qu’en 2015 (comprise entre 3 et 3.5% en dépit de l’atonie sur le marché immobilier et dans le secteur du tourisme).

Politique étrangère

Le Koweït, en dépit de son ancrage marqué au sein du Conseil de coopération des Etats arabes du Golfe, revendique une place singulière dans le paysage régional. Le pays a fait le choix depuis le traumatisme de l’invasion irakienne (1990) d’une politique mettant en avant des considérations de bon voisinage, de modération et de médiation dans un contexte régional extrêmement troublé. Ainsi, l’émir du Koweït assure une médiation dans la crise ouverte le 5 juin 2017 entre le Qatar d’une part, l’Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis et l’Egypte de l’autre.

L’émirat entretient des liens historiques avec l’Iran et accueille une importante population chiite (30% environ de la population), intégrée politiquement et économiquement. Dans le contexte des tensions régionales croissantes, le Koweït s’efforce d’apaiser les relations entre les deux rives du golfe Arabo-persique.
Sur les grands sujets régionaux (Syrie, Daech, Egypte), le Koweït fait le choix de l’action humanitaire. Le pays a ainsi fait partie des principaux donateurs pour le Yémen et a promis, le 25 avril 2017, une aide d’un montant de 100 millions de dollars.

Les Etats-Unis demeurent la clé de voûte du système de sécurité du Koweït et plus de 20 000 soldats américains sont présents sur son sol.

Mise à jour : 06.10.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE