Discussions Belgrade/Pristina - Q&R - Extrait du point de presse (6 septembre 2018)

Q – Quelle est la position de la France sur les discussions entre Belgrade et Pristina sur une éventuelle modification du tracé de la frontière entre la Serbie et le Kosovo ?

R – Un règlement du différend entre la Serbie et le Kosovo est essentiel pour la stabilisation durable des Balkans occidentaux et pour la concrétisation de la perspective européenne de ces deux pays.

La France soutient pleinement la médiation assurée par Federica Mogherini et forme le vœu que des discussions approfondies sur tous les sujets contentieux conduisent prochainement à un accord global et définitif entre les deux pays, conformément au souhait exprimé par les deux présidents.

Le Président de la République a marqué l’appui de la France à cette dynamique lors de son entretien avec le président Vucic, à Paris, le 17 juillet et soutient les efforts des deux dirigeants.

La France considère qu’il appartient aux deux parties de déterminer le contenu d’un accord et d’examiner toutes les options pouvant conduire à un règlement global et définitif de ce différend et au renforcement de la stabilité de la région.

PLAN DU SITE