Japon - Q&R - Extrait du point de presse (15.01.19)

Q - Est-ce que le gouvernement français a un commentaire concernant le maintien en détention de M. Carlos Ghosn par les autorités japonaises ?

R - Depuis son arrestation, le 19 novembre dernier à Tokyo, les autorités françaises suivent avec la plus grande attention l’évolution de la situation de M. Carlos Ghosn. Elles ont aussitôt mis en œuvre la protection consulaire prévue par la convention de Vienne du 24 avril 1963 et des visites consulaires continuent à être rendues à M. Ghosn. Les autorités françaises ont exprimé à plusieurs reprises leur attachement au respect de la présomption d’innocence qui doit être prise très au sérieux.

Informations complémentaires