Déplacement de Jean-Yves Le Drian au Japon (Tokyo, 26-29 janvier 2018)

Image Diaporama -

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et la ministre des Armées ont été reçus le 26 janvier par le Premier ministre japonais Abe Shinzo.

© Ambassade de France au Japon

Image Diaporama -
Image Diaporama -

Jean-Yves Le Drian s’est rendu au Japon du 26 au 29 janvier.

Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères a participé, avec Florence Parly, à la quatrième session du dialogue politico-militaire « 2+2 » entre ministres des affaires étrangères et de la défense pour permettre de renforcer nos relations bilatérales en matière de sécurité et de défense.

Il a eu également un entretien avec son homologue japonais, Tarô Kôno, à l’occasion de la septième session du dialogue stratégique bilatéral le 27 janvier. Il a été enfin reçu, avec la ministre des armées, par le Premier ministre Shinzô Abe.

Cette visite a permis de donner une nouvelle impulsion au partenariat d’exception entre la France et le Japon dans le contexte, en 2018, du 160ème anniversaire de l’établissement de nos relations diplomatiques.

Lors de ses entretiens, Jean-Yves Le Drian a réaffirmé le soutien et la solidarité de la France avec le Japon et ses partenaires de la région face au développement du programme nucléaire et balistique nord-coréen, ainsi que la nécessité de préserver le régime de non-prolifération. Il a travaillé avec ses interlocuteurs sur l’ensemble des grands enjeux internationaux : renforcement du multilatéralisme ; lutte contre le terrorisme ; règlement des crises régionales ; protection d’un ordre maritime international fondé sur le droit ; lutte contre le changement climatique ; coopération en matière de développement international ; lutte contre toute forme de protectionnisme.

Jean-Yves Le Drian a évoqué par ailleurs les relations économiques entre nos deux pays, notamment dans le domaine du nucléaire civil, et l’accord de partenariat économique Union européenne-Japon qui ouvre de nouvelles perspectives d’échanges.

Pour en savoir plus :

3 questions à Christile Drulhe, sous-directrice de l’Extrême-Orient

Informations complémentaires

PLAN DU SITE