Déclaration conjointe de Jean-Yves Le Drian et d’Enzo Moavero Milanesi, ministres des affaires étrangères de la France et de l’Italie (13.05.19)

A l’occasion de la réunion du Conseil Affaires étrangères, nous avons eu un échange très positif et productif, qui a confirmé notre convergence de vues sur les sujets internationaux.

Alors que la stabilisation de la situation en Libye est un enjeu pour la sécurité régionale et celle de l’Europe, comme pour la maîtrise des flux migratoires, nous rappelons l’importance d’un cessez-le-feu immédiat et de la reprise du dialogue dans le cadre du processus conduit sous l’égide de l’ONU, avec la perspective de permettre aux libyens de décider leur futur via des élections démocratiques. L’amélioration de la situation des populations civiles est une priorité et nécessite une trêve humanitaire. Le processus politique doit s’appuyer sur les principes et règles agréés aux conférences de Paris, Palerme et Abou Dabi et comporter une dissociation sans ambiguïtés de toutes les parties des groupes terroristes.

Sur le Venezuela, nos deux pays, membres du Groupe de Contact International, réaffirment qu’il n’y a pas d’autre solution que politique à la crise. Nous condamnons avec fermeté toute dérive militaire et toute violation de l’immunité parlementaire des membres de l’Assemblée nationale.

Informations complémentaires