Israël : déclaration du Haut Représentant/Vice-Président Josep Borrell sur la formation du nouveau gouvernement (Bruxelles, 18.05.20)

Partager

(Traduit de l’anglais)

L’Union européenne adresse ses félicitations au nouveau gouvernement israélien. Israël est un partenaire clé de l’Union européenne. Nous sommes désireux de continuer à travailler de manière constructive et approfondie avec le gouvernement israélien, forts de l’amitié ancienne qui nous lie, pour développer nos relations dans tous les domaines, en particulier le COVID-19, l’éducation, la recherche et développement, ainsi que tout autre sujet d’intérêt commun.

S’agissant du processus de paix au Proche-Orient, l’Union européenne souhaite soutenir et faciliter la reprise de véritables négociations entre les deux parties afin de résoudre toutes les difficultés relatives au statut final et de parvenir à une paix juste et durable. Nous sommes prêts à discuter immédiatement avec le nouveau gouvernement et toutes les parties concernées.

Le droit international est la pierre angulaire de l’ordre international fondé sur la règle de droit. À cet égard, l’Union européenne et ses États membres réaffirment leur opposition à toute modification des lignes de 1967, sauf celles agréées par les Israéliens et les Palestiniens. La solution des deux États, ayant chacun Jérusalem comme future capitale, est la seule façon de garantir une paix durable et la stabilité dans la région.

À ce sujet, nous prenons note avec une profonde préoccupation de la mesure, qui doit être soumise pour approbation au cabinet israélien, portant annexion d’une partie des Territoires palestiniens occupés, à la suite de l’annonce faite par le Premier ministre lors de la présentation de son gouvernement devant la Knesset le 17 mai et comme prévu dans l’accord de coalition signé précédemment. Nous demandons instamment à Israël de s’abstenir de toute mesure unilatérale qui conduirait à l’annexion de Territoires palestiniens occupés et serait de ce fait contraire au droit international.