Iran - Q&R - Extrait du point de presse (29 novembre 2017)

Q - Est-ce que Paris souhaite encore ouvrir immédiatement des négociations pour définir l’après 2025 de l’accord nucléaire avec l’Iran ? Pensez-vous que l’Iran et d’autres partenaires seraient vraiment prêts à rentrer dans une telle discussion ?


R - La France est attachée à la mise en œuvre rigoureuse, par toutes les parties, de l’accord de Vienne, qui ne doit être ni renégocié ni amendé. Il s’agit d’un accord robuste, dont la bonne application permet d’éviter durant plus de dix ans que le programme nucléaire iranien soit détourné à des fins militaires.

Dans le même temps, les dispositions nucléaires du JCPOA ne couvrent qu’une période limitée. Il importe de réfléchir à l’après.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE