Iran - Situation de Roland Marchal - Q&R - Extrait du point de presse (16.10.19)

Q : Pouvez-vous confirmer que Roland Marchal, chercheur à l’Institut d’études politiques, est détenu en Iran depuis l’été ? Pour quels motifs ?

Q : Pouvez-vous confirmer que les services diplomatiques français à Téhéran ont eu accès au deuxième chercheur français retenu par l’Iran et qu’avez-vous dit aux autorités iraniennes suite à sa détention ?

Q : Avez-vous des nouvelles concernant la situation de détention de Fariba Adelkhah et Roland Marchal en Iran ? Est-ce que l’ambassade de France a pu entrer en contact avec ces deux personnes ?

R  : Nous confirmons que Roland Marchal est actuellement détenu par les autorités iraniennes.

Comme pour Fariba Adelkah, dès que nous avons été informés de sa situation, nous nous sommes mobilisés pour obtenir sa libération.
Nous avons eu l’occasion d’exprimer notre ferme condamnation et notre volonté de clarification auprès des autorités iraniennes.

Nous avons veillé à ce que toutes les démarches puissent être entreprises sans délais pour obtenir des autorités iraniennes les informations nécessaires sur leur situation et leur libération rapide. Nous avons notamment demandé à pouvoir exercer la protection consulaire à son égard. Notre Consul à Téhéran a pu lui rendre visite à plusieurs reprises. Il bénéficie de l’assistance d’un avocat.

Ces démarches ont été conduites en accord avec les proches et la famille. Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est en relation étroite et très régulière avec la famille et les proches de Roland Marchal.

Nous souhaitons que les autorités iraniennes se montrent transparentes dans ce dossier, et agissent sans délai pour mettre fin à cette situation inacceptable.
Les autorités françaises sont pleinement mobilisées, et le demeureront jusqu’à la libération de nos deux compatriotes.

Informations complémentaires