Iran - Q&R - Extrait du point presse (4 septembre 2019)

Q : Les Américains ne semblent pas prêts à accorder des exemptions à l’Iran pour l’exportation du pétrole. Quels sont les premiers retours que vous avez des discussions ?

R : Les efforts actuels répondent à une nécessité de désescalade des tensions, partagée par tous les acteurs, comme les discussions à Biarritz au G7 l’ont montré. Comme l’a rappelé le Ministre hier, le processus initié à Biarritz n’est pas achevé. Il y a encore beaucoup de choses à régler.

Q : Le Président iranien Hassan Rouhani a déclaré ce matin que son pays allait procéder à une nouvelle réduction de ses obligations envers l’accord nucléaire et qu’elle serait la plus importante. Comment réagissez-vous à ces propos ?

R : La France a engagé des efforts en vue d’une désescalade des tensions. Comme le ministre l’a dit, des portes se sont entrouvertes. Il est évident que l’absence de nouvelle violation du JCPoA et le retour à une pleine conformité à l’accord sont des objectifs essentiels de ce processus. Il est indispensable qu’il n’y ait pas d’action représentant un mauvais signal, susceptible de nuire aux efforts de désescalade.

Informations complémentaires