Iran - Q&R - Extrait du point de presse (30 janvier 2018)

Q – Hier marquait en Iran les 1 000 jours de la détention de la journaliste et défenseur des droits de l’homme Narguesse Mohammadi, médaille de la ville de Paris. Arrêtée le 5 mai 2015, elle a été condamnée à 10 ans de prison ferme. Privée des soins médicaux dont elle a besoin, sa santé est en danger. Quelle est votre réaction ?

R – Nous avons fait part aux autorités iraniennes de notre préoccupation et de notre souhait d’une issue rapide concernant la situation de Mme Narguesse Mohammadi, journaliste et vice-présidente du centre des défenseurs des droits en Iran. La France avait déploré publiquement en septembre 2016 sa condamnation à une peine de prison.

Nous demandons en particulier aux autorités iraniennes de tout mettre en œuvre pour qu’elle bénéficie de tous les soins requis par son état de santé.

La France réitère son attachement à la liberté de la presse et à la liberté d’opinion et d’expression, en Iran comme partout dans le monde.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE