Iran - Q&R - Extrait du point de presse (15 novembre 2017)

Q - Federica Mogherini a déclaré hier qu’elle n’envisageait pas une discussion au niveau européen à court terme sur le programme balistique iranien ni d’éventuel sanctions si nécessaire sur ce programme. Est-ce que ceci est en harmonie avec votre
vision pour traiter ce dossier ?


R- La France est préoccupée par la poursuite à un rythme soutenu du programme balistique iranien, non conforme à la résolution 2231 du conseil de sécurité et source de déstabilisation et d’insécurité pour la région.

Face aux activités balistiques de l’Iran, la France souhaite examiner toutes les options diplomatiques : dialogue politique franc et sans concession avec l’Iran ; enquêtes du secrétariat général des Nations unies ; si besoin était, nouvelles sanctions européennes à l’encontre d’entités ou d’individus iraniens impliqués dans le programme balistique ; et enfin ouverture à une négociation sur le sujet. Nous discutons de cette question de manière étroite avec nos partenaires européens et le service européen d’action extérieure.

Il s’agit d’un sujet distinct de l’accord de Vienne sur le nucléaire, qui doit être préservé en l’état et mis en œuvre de manière rigoureuse par tous.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE