Iran - Q&R - Extrait du point de presse (15 avril 2019)

Q  : L’ambassadeur de France à Washington, Gérard Araud, a estimé samedi sur Twitter qu’il était "faux de dire qu’à l’expiration du JCPOA, l’Iran sera autorisé à enrichir de l’uranium". L’Iran a jugé ses commentaires "violation majeure de l’objet et de l’objectif du JCPOA" et qu’ils justifiaient une "clarification immédiate de Paris". Pouvez vous clarifier la position française a l’égard de ce sujet ?

R  : La France est attachée à la mise en œuvre du JCPoA qu’elle continuera de soutenir tant que l’Iran respectera l’ensemble de ses obligations nucléaires.

Cet accord, endossé à l’unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies via la résolution 2231, constitue un élément-clé du régime de non-prolifération et un facteur important pour la sécurité internationale et régionale.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE