Iran - Q&R - Extrait du point de presse (9 août 2019)

Q : Avez-vous l’intention de réagir à l’un des derniers tweets du président Trump dans lequel il met en garde le président Macron, lui assurant que "personne", "à part les États-Unis eux-mêmes", n’était autorisé à parler à l’Iran au nom de Washington ?

"Je sais qu’Emmanuel veut bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle pour les États-Unis à part les États-Unis eux-mêmes", a tweeté le président américain.

R : Voici la réaction du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, au tweet du Président américain :
Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des affaires étrangères (9 août 2019)
Sur l’Iran, la France s’exprime en toute souveraineté. Elle s’engage fortement pour la paix et la sécurité dans la région, elle s’engage pour permettre une désescalade des tensions et elle n’a besoin d’aucune autorisation pour le faire.
La France est fidèle à l’accord de Vienne qui empêche la prolifération nucléaire. Elle respecte sa signature, comme le font les autres parties de l’accord, à l’exception des États-Unis et elle demande fermement à l’Iran de revenir à la conformité de ses obligations.
L’aggravation des tensions nécessite des initiatives politiques pour retrouver les conditions d’un dialogue. C’est ce que fait le Président Macron en toute transparence avec nos partenaires, en premier lieu les Européens signataires. Il tient évidemment les autorités américaines informées. Tous les efforts doivent être réunis pour éviter que cette situation conflictuelle ne se transforme en une confrontation dangereuse.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE