Iran – Déplacement de Jean-Yves le Drian (5 mars 2018)

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est rendu en Iran le 5 mars. A Téhéran, M. Le Drian a été reçu par M. Hassan Rohani, le président de la République islamique d’Iran. Il s’est entretenu également avec son homologue, M. Mohammad Javad Zarif, ainsi qu’avec le secrétaire du conseil suprême de sécurité nationale, M. Ali Shamkhani.

Dans l’esprit de l’accord nucléaire obtenu le 14 juillet 2015, la France entend poursuivre la voie d’un dialogue franc et exigeant avec l’Iran. A cet effet, M. Jean-Yves Le Drian a abordé avec ses interlocuteurs trois sujets principaux :

  • l’accord nucléaire. La France est déterminée à préserver ce bon accord et est attachée au nécessaire respect par toutes les parties de leurs engagements. Le JCPoA donne des garanties robustes contre le risque de détournement du programme nucléaire iranien à des fins militaires. A cet égard, l’Iran doit continuer de mettre en œuvre rigoureusement les obligations qui lui incombent ; parallèlement, il est important pour nous, comme pour l’Iran, que la reprise des échanges et des investissements européens dans ce pays se poursuive ;
  • le programme balistique iranien. Comme la France l’a rappelé à plusieurs reprises, le programme balistique iranien est une source de préoccupation majeure pour la France et ses partenaires. Celui-ci n’est pas conforme à la résolution 2231 du Conseil de sécurité et est un facteur de déstabilisation de la région. Nous exprimons également des préoccupations quant à la question des transferts de missiles et à une assistance de l’Iran à des pays et entités non étatiques de la région. C’est pourquoi nous souhaitons engager un dialogue de vérité avec l’Iran sur ce sujet ;
  • l’action régionale de l’Iran emporte également des conséquences déstabilisantes pour la région. Nous souhaitons que ce pays contribue positivement à la résolution des crises au Moyen-Orient, dans le respect de la souveraineté des Etats. A cet égard, la crise en Syrie et la situation humanitaire qui y prévaut seront particulièrement abordés, au côté des autres dossiers régionaux dans lesquels l’Iran est impliqué (Yémen, Liban, Irak).

Le déplacement du ministre de l’Europe et des affaires étrangères visait également à approfondir la relation bilatérale entre nos deux pays, sur la base du cadre fixé lors de la visite à Paris du président Rohani en 2016. Nous souhaitons poursuivre notre dialogue sur le long-terme, dans tous les domaines, en favorisant les échanges culturels, scientifiques et humains entre nos sociétés. C’est dans cet esprit que M. Le Drian a inauguré l’exposition « Le Musée du Louvre à Téhéran » lors de son déplacement, témoignage de la pérennité de la relation culturelle franco-iranienne. Cette exposition retrace l’histoire du palais et du musée du Louvre.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE