Iran – Déclaration conjointe des porte-parole des ministères des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni et de la Haute Représentante de l’Union européenne (13 septembre 2019)

La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Haute Représentante expriment leur profonde préoccupation au sujet des annonces et actions récentes de l’Iran en contradiction avec ses engagements au titre du Plan d’Action Global Commun (PAGC – JCPoA). L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a confirmé dans son rapport extraordinaire du 8 septembre que des centrifugeuses avancées avaient été installées ou étaient en cours d’installation à Natanz. Nous sommes profondément préoccupés par ces activités.

Nous sommes préoccupés par le risque que le JCPoA ne se défasse, sous la pression des sanctions imposées par les États-Unis depuis mai 2018 et à la suite de la décision de l’Iran de ne plus mettre en œuvre certaines des dispositions essentielles de l’accord.

Nous sommes convaincus que les derniers développements soulignent le besoin d’efforts diplomatiques en vue d’une désescalade et d’une reprise du dialogue, que nous soutenons pleinement.

Nous continuons à soutenir le JCPoA et appelons instamment l’Iran à revenir sur ses activités non conformes à ses engagements au titre du JCPoA, et à s’abstenir de toute nouvelle mesure. Nous appelons l’Iran à coopérer avec l’AIEA sur tous les sujets pertinents, y compris les questions relatives à son accord de garanties généralisé.

Nous réitérons notre soutien au travail réalisé par l’AIEA et rappelons notre confiance dans sa manière impartiale et indépendante de suivre et vérifier les engagements nucléaires de l’Iran.

Informations complémentaires